La pollution est-elle selon une des fatalités du monde moderne?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1064 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : « La pollution est-elle selon vous l’une des fatalités du monde moderne ? »

Le sommet pour l’environnement à Copenhague en 2009, le film Home de Yann Arthus Bertrand, Green Peace et bien d’autres bombardent la société avec un seul message : la pollution augmente, la terre est en danger. Réagissez ! Mais est-ce une « fatalité », peut-on y remédier ? Les articles de journaux ou lesreportages ne se préoccupent que d’un seul sujet le problème de la pollution : réchauffement de la planète, fonte des glaciers, dérèglements météorologiques, multiplication des catastrophes naturelles et autres conséquences qui s’en suivent. Pourtant la pollution a toujours existé. Elle a des origines naturelles indépendantes de l’homme comme notamment les activités géologiques de la terre, lesvolcans qui dégagent du souffre dans l’air à chaque éruption ou tout simplement la respiration qui rejette du CO2, un gaz polluant. Cependant, l’homme avec son développement et sa consommation l’a considérablement aggravée.

Quand on évoque la pollution, les individus montrent du doigt les grands industriels mais ils ignorent la pollution domestique. Aujourd’hui l’homme passe la majeure partiede son temps dans des espaces clos, habitations, bureaux, des lieux qui sont emplis d’une pollution invisible et omniprésente. Habiter dans une maison est déjà un risque pour la santé. En effet les polluants dangereux comme le formaldéhyde (CH20), l'ammoniaque, le radon se trouvent généralement dans les matériaux de construction, le mobilier, les produits de décoration et d'entretien. L’atmosphèrecontenue dans les logements est nocif pour les jeunes enfants et les personnes âgées. Celle-ci provoque des affections respiratoires, allergies, cancers ainsi que d’éventuels retards mentaux. Notamment, l’usage de plus en plus fréquent de matériels domestiques à usage unique (sachet plastique, mouchoirs en papier, serviettes jetables, emballages alimentaires) sont évacués soit par les eaux uséesou par incinération car une bonne majorité ne peuvent être recyclés.
L’un des plus gros pollueurs de la planète, accusé à raison, est l’industrie. La société occidentale s’est entièrement industrialisée depuis le 18 ème siècle grâce aux développements technologiques sans prendre en compte les multiples conséquences néfastes pour l’environnement. L’homme y voit le progrès, la facilité et lamodernisation. Ce n’est seulement qu’à partir de la Seconde Guerre Mondiale qu’on prononce pour la première fois le mot « pollution » et ses conséquences. Le site chimique situé sur la commune de Monthey est un exemple de ce développement industriel qui a apporté beaucoup de bénéfices à cette ville. Ce développement a ses propres conséquences. Selon une étude scientifique diffusée par la TSR, ila été clairement démontré que les sites chimiques implantés dans cette région contaminent la nappe phréatique et augmentent les maladies respiratoires et les cancers. Ce savoir faire chimique permet de nombreux gains sans prendre en considération les répercussions futurs.
Avec ces derniers siècles, la démographie a implosé. La terre compte désormais plus de 6,7 milliards de bouches à nourrir.L’agriculture a dû se transformer pour répondre à ces besoins tout en oubliant pas d’en retirer de substantiels bénéfices. Cette transformation de l’agriculture en fait l’un des plus gros pollueurs de la planète. Le travail de la terre s’est modernisé grâce au développement des produits (machines, engrais, pesticides) issus du pétrole et de la chimie. La consommation effrénée principalement desOccidentaux pousse l’industrie agro-alimentaire à produire toujours plus toujours plus vite. La Chine s’est mise à la production intensive de bovins qui contribuerait fortement à la déforestation de la forêt amazonienne propageant du gaz carbonique dans l’atmosphère. L’élevage de ces animaux demande une grande quantité de céréales cultivées à l’aide de pesticides et d’engrais qui s’infiltrent dans...
tracking img