La polygamie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (503 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA POLYGAMIE

La polygamie qui s’oppose à la monogamie est le fait qu’un individu ait plusieurs conjoints : pour une femme ayant plusieurs maris on parle de polyandrie, pour un homme ayantplusieurs femmes de polygynie.
Or, on note que le terme «  polygamie » est couramment utilisé pour désigner la deuxième subdivision. Ceci dit, nous ferons pareil tout le long du dossier.
Cette pratique,qui n’a cessé de provoquer des polémiques, est reconnue comme un délit en France, en Belgique, au Canada et dans beaucoup d’autres pays occidentaux. Leur système marital étant basé sur lamonogamie, ils interdisent la polygamie «  officielle » et la punissent par le code pénal.
En revanche de nombreux pays arabo- musulmans et quelques pays animistes l’autorisent et l’encouragent au nom durespect des préceptes de la religion musulmane. Tandis que la Turquie et la Tunisie représentent le symbole de l’exception à la règle dans la mesure où ils ont abolit la polygamie et essayéd’assurer à la femme le droit à la dignité et à l’égalité.
Le survol de l’histoire montre que la polygamie n’est pas propre à la religion musulmane. Elle a bel et bien existé depuis l’antiquité dans la GrèceAntique, en Perse, au Maghreb à l’époque anté- islamique, et les écritures et autres livres sacrés prouvent qu’elle a été également pratiquée de façon courante chez les hindous, les juifs, etc. Lagenèse par exemple décrit une société patriarcale polygame et fait référence aux harems célèbres d’Abraham et Moïse, de David et de son fils Salomon.
Et selon ses finalités, la polygamie peut êtredite « polygamie de prestige » ou « polygamie utilitaire ». Dans le premier cas, elle était utilisée comme outil politique par les puissants et servait à usurper le pouvoir du Souverain par lapossession de son harem ou la séduction de ses concubines. Dans le second cas, elle répondait au besoin d’assurer une descendance.
Si l'Ancien Testament ne s'est guère opposé à la pratique de la...
tracking img