La population de la france de 1850 à 1914

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1312 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La population de la France de 1850 à 1914,
pages 102-103 du manuel

A.
| Titre | Nature du document | Date |
Document 1 | Veillée dans une ferme du Calvados. | Gravure de L’Illustration, représentant une famille paysanne pendant la veillée. | 1856 |
Document 2 | La population de la France de 1851 à 1911. | Tableau de l’évolution de la population française entre 1851 et 1911. | |Document 3 | Natalité, mortalité et nuptialité en France au XIXe s. | Graphique du taux de natalité, de mortalité et de nuptialité en ‰ en France de 1800 à 1910. | |
Document 4 | La croissance des villes françaises au XIXe s. | Carte de France de 1806 et de 1911 avec en vert ses villes de 50 000 à 100 000 habitants et en rouge ses villes de plus de 100 000 habitants. | |
Document 5 | « Ilsarrivent, tels des sauterelles » | Article tiré du journal La Patrie. | 3 août 1896 |
Document 6 | Arrivée d’Italiens à Paris à la fin du XIXe s. | Peinture de H. Meyer représentant l’arrivée d’immigrés italiens à la gare St Lazare, à Paris. | |

B.
1. Au XIXe siècle, la France vit dans le cadre d’une économie rurale. Sur cette illustration, on peut voir que la famille paysannereprésentée, comme beaucoup d’autres, ne possède pas d’eau courante, pas d’électricité, pas d’intimité. Dans l’unique pièce chauffée de la maison, plusieurs générations sont rassemblées ; Il faut s’entraider pour survivre, car la vie est dure pour les paysans. Cette illustration donne une image de la famille unie, de la solidarité familiale.

2. Alors que la population française augmente de 1851 à 1866, Latendance s’inverse au milieu du XIXe. En effet, la population diminue entre 1866 et 1872 sous l’influence de trois facteurs ; la crise économique de 1846-1847, la deuxième attaque de choléra en 1854-1855 et la guerre de 70. La période 1846-70 brise donc le ressort de la croissance démographique par un accroissement de la mortalité.
Si la population diminue entre 1866 et 1872, c’est aussi parceque le taux de natalité ne cesse de décroitre car les catégories favorisées, puis progressivement toute la société, veulent limiter leur descendance afin d’éviter de trop diviser l’héritage. Il y a alors une volonté de contrôler les naissances pour s’adapter aux ressources économiques dans la société française.

3. Les deux pointes de mortalités, en 1854 et en 1870 (Second Empire) s’expliquentpar :
* La guerre de Crimée de 1854-1855 qui cause la perte de 21000 français tués des suites de leurs blessures et 75000 décédés du fait des maladies et des épidémies ( Choléra , typhus … ).
* La guerre franco-allemande de 1870, qui entraine la mort de 139 000 français.
Au milieu du XIXe siècle, la France possède un excédent naturel positif, en rapport à une forte natalitéparticulièrement importante dans les campagnes, et aussi au recul de la mortalité dû à la baisse de la mortalité infantile, à l’hygiénisme et aux progrès de la médecine. Cependant, vers la fin du XIXe siècle, la France possède un excédent naturel très faible, voir nul. Cet excédent naturel négatif s’explique par une volonté de limiter les naissances pour s’adapter aux ressources économiques (malthusianisme).4. Les villes françaises attirent de nouveaux habitants parce qu'elles proposent des emplois et offrent des perspectives d'ascension sociale. Les gens quittent alors la campagne pour aller travailler dans les villes industrielles car les usines ont besoin de plus en plus de main d’œuvre: c'est l'exode rural. Le manque de main d’œuvre incite aussi les entreprises à embaucher les étrangers,venus des pays voisins. De plus, pour lutter contre le vieillissement de la population et le déclin démographique, la France a recours à l’immigration dès 1880, ce qui accroit la population des villes.
La Révolution des transports a nourri les mouvements migratoires vers les villes vers la fin du XIX e siècle, notamment avec le développement des chemins de fer.
Cette croissance des villes...
tracking img