La porte du paradis, lorenzo ghiberti, art roman, temps gothique, 1425 – 1452

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1223 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Porte du Paradis, ainsi surnommée par Michel-Ange d’après l’historien de l’art Vasari, a été réalisée par Lorenzo Ghiberti et son atelier entre janvier 1425 et juin 1452.
Ses deux vantaux se composent de dix compartiments carrés de 79 cm de côté, consacrés aux récits de l’Ancien Testament. L’encadrement des panneaux est sculpté de figures de prophètes et de sibylles logées dans des niches etséparées les unes des autres par des têtes masculines (dont l’autoportrait du sculpteur). En haut, parmi les personnages allongées, on reconnaît Adam et Eve ; en bas, Noé et Puarphara.
La bordure extérieure de la porte est ornée de feuillage et d’animaux.

Description :
Le baptistère San Giovanni, face à la cathédrale Santa Maria del Fiore, est l’un des monuments les plus prestigieux deFlorence. Bâti au début du Moyen-Âge, mais remontant, selon la tradition, à l’époque romaine, c’est un bâtiment polygonal, entièrement paré de marbre blanc et vert et de trois portes en bronze.
Merveilles techniques et esthétiques, ces portes ont été réalisées entre 1336 et 1452 par deux des plus grands sculpteurs du temps : Andrea Pisano, puis Lorenzo Ghiberti. La plus célèbre, la dernière exécutée,a reçu son surnom de Michel-Ange, qui la déclarait digne du Paradis.
Bien qu’il n’ait encore guère fait ses preuves, Lorenzo Ghiberti est sélectionné au début des années 1400, en vue de réaliser la deuxième porte du baptistère, pendant de celle d’Andrea Pisano qui évoque la vie de saint Jean Baptiste. Il doit adapter l’histoire de Jésus-Christ à la structure formelle préexistante d’une portedivisée en 28 petits panneaux carrés, dans lesquels s’inscrivent des quadrilobes racontant chacun une action ou figurant un personnage.
En revanche, en 1425, lorsqu’il reçoit commande de la dernière porte, Ghiberti peut dicter ses conditions. Il décide alors de transformer la structure des vantaux. Ceux-ci, de 28, se limitent dorénavant à dix vastes compartiments consacrés à l’Ancien Testament.
Ladiminution du nombre des panneaux et la complexité du programme ont une conséquence sur le traitement narratif. Chacun des dix compartiments de la Porte du Paradis raconte non pas un événement, mais plusieurs, relatifs à un thème commun.
Cette articulation de l’action incite Ghiberti à modifier l’espace des panneaux. Les quadrilobes sont abandonnés, et les personnages, les architectures, lesarbres, ne sont plus disposés en plan unique, rocher ou estrade, mais répartis dans tout le compartiment. Leur représentation obéit à la règle de réduction perspective et leur relief est renforcé au premier plan. Les scènes, de cette manière, sont disposées selon leur importance ou suivant la chronologie.
Dans le premier panneau supérieur du vantail gauche, la Création de l’Homme et l’Expulsion duParadis — faits essentiels de la Genèse — sont sculptées en haut relief au premier plan. La Création d’Eve semble plus reculée dans l’espace, ses figures sont moins fortement détachées du fond, ce que compense sa situation au centre du panneau. Enfin, le Péché originel—Eve tentée par le serpent et tendant à Adam la pomme — est rejeté sur un côté du compartiment : les personnages y sont traitéscomme des figures lointaines, plus petites, et modelées dans un relief plus faible.
L’une des caractéristiques de la Porte du Paradis consiste à libérer les scènes du cadre d’inspiration gothique au profit d’un espace architectural classique qui permet d’organiser le récit. Ainsi, dans l’Histoire de Jacob et d’Esaü, chaque espace du palais -portique sculpté contient un épisode : Rébecca (sur laterrasse) recevant l’annonce qu’elle porte des jumeaux ; leur naissance (à gauche) ; leur dispute lorsqu’ils sont devenus jeunes hommes (au centre), etc. Ailleurs, le seul plaisir de concevoir des décors architecturaux attire l’artiste. Ainsi la Rencontre de Salomon et de la reine de Saba occupe un panneau dont la moitié supérieure représente un paysage urbain imaginaire, à décor de pilastres et...
tracking img