La préciosité

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3733 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
1. Situez la préciosité et les salons littéraires dans le contexte historique et culturel.

Les marques de la préciosité au cours de temps, dès son début jusqu’aux salons précieux du XVIIe siècle.

La tradition précieuse sorte des troubadours du XIIe siècle, on peut dire que la préciosité naît de la courtoisie et de la poésie lyrique du Sud. Quant à la forme d’amour, les trouvères du Nordprésentent le culte de la femme adorée et idéalisée selon les principes de fin’amor. Outre cela, la poésie des troubadours du Sud connaît l’amour virtus, l’amour comme une affection favorisant l’amélioration de l’homme. L’amour exprimé dans la poésie du XIIe – XIIIe siècle est une émotion disciplinée, liée à l’idéalisation de la femme. Parmi les auteurs de cette époque se distingue au premier rangThibaut de Champagne – dans son œuvre, la préciosité est naturelle et pas influencée des conventions adoptées.
Le XIVe-XVe siècle est une période marquée par la guerre de cent ans (1337-1453) et par la grande peste (1348-49), la dynamique culturelle se ralenti et la poésie se change. Elle tend à la perfection formelle, les poètes créent les poèmes à la forme fixe d’après les règles fermes. Dansce temps, l'œuvre de Charles d’Orléans représente les dernières expressions de la courtoisie, son œuvre est plein des allégories précieuses.
Aussi que dans les salons précieux, les auteurs de la Renaissance veulent se différer et se distinguer comme une élite culturelle. La Renaissance renoue avec la courtoisie en ouvrant le débat sur la condition féminine (Antoine Heroët, La Parfaite Amie1542; Bertrand de La Borderie, L’Amie de Cour, 1541). Rappelons que les Précieuses revendiquent l’égalité des droits des femmes et sont contre le mariage voyant dans cela la servitude des femmes.
Entre 1530 et 1550, le centre de la culture et de la préciosité est Lyon. Même que 100 années plus tard, le monde des lettres se réuni dans les salons, notamment celui de Madame de Perron ou de LuiseLabé. La femme est idéalisée, elle devient un objet du culte. Une forte attention est liée à la perfection formelle, à la préciosité du poème, parce-que c’est un preuve de la perfection du poète. La poésie reprends son caractère sacré et les auteurs ont de nouveau un statut prestigieux. L’auteur le plus précieux de ce temps est Maurice Scève. Son œuvre Délie est influencé par le pétrarquisme etplatonisme, c’est un œuvre réellement précieux, ou l’esthétique est liée à la connaissance.
Dans les pensées de la Pléiade, on voit aussi une marginalité maximale du poète proclamée chez les Précieuses. La poésie est un art divin et sacré, doté d’une langue spécifique et élitiste. Il y a des efforts à faire une poésie française pour les élites et enrichir du langue et du style, établir de strictesrègles de la versification, on voit un usage de figures de rhétorique (métaphores, périphrases, comparaisons). Un poète moins connu du XVIe siècle Langier de Porchères, un contemporain de Malherbe, a écrit pour Gabrielle d’Estrées un sonnet galant où on peut aussi remarquer les signes de la poésie précieuse.

Connotations historiques des années des salons précieux (1600-1660) :

Henri IV (Henride Navarre) a signé l’Edit de Nantes en 1598, permettant la liberté des cultes aux protestants. Malgré cela, le début du XVII siècle est marqué des tensions religieuses entre les catholiques et les protestants. Henri IV sera assassiné par un catholique Ravaillac en 1610. Son fils, Louis XIII, va lui succéder mais parce-qu’il n’a que que 10 ans (il est né en 1601), sa mère Marie de Médicisprendra la régence. Cette situation affaiblit la monarchie et la noblesse prend plus de pouvoirs. Aussi la bourgeoisie acquiert de plus en plus d’importance. La monarchie est soutenue par la bourgeoisie contre la noblesse. Cette période d’instabilité politique signifie un certain ralentissement de la vie mondaine.
Néanmoins, le règne de Louis XIII (1610-1643) sera une période d’activité littéraire...