La premiere guerre mondiale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1398 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Plan du cours : Expression de l’information génétique

à faire après le TD n°1

Comment l’existence de gènes de l’ADN conduit-elle à l’existence de caractères de l’individu ?
Les caractères constituant le phénotype d’un individu (= ensemble des caractères observables d’un individu) sont très généralement liés à la présence de protéines.
Les protéines, constituants essentiels desêtres vivants, sont des macromolécules d’une infinie variété, caractérisées par leur séquence d’acides aminés.
La séquence des acides aminés d’une protéine est codée génétiquement : la fabrication (synthèse) d’une protéine est le résultat de l’expression d’un gène (« ce gène s’exprime »).

Définition : L’expression génétique est la fabrication par la cellule d’une protéine donnée, en suivantl’information génétique portée par un gène de l’ADN.

Définition : un gène est un fragment d’ADN, se trouvant à un endroit précis sur un chromosome précis, caractérisé par la séquence ordonnée de ses nucléotides, portant l’information génétique codant pour la synthèse d’une protéine déterminée.

I. Description chronologique

1) Transcription de l’ADN en ARN-messager : voir TD n°1.

(Définition : la transcription de l’ADNest la fabrication, dans le noyau, d’une molécule d’ARN-messager, dont les nucléotides (A, U,C,G), sont complémentaires de ceux du brin transcrit de l’ADN.

Remarque : c’est « l’étape nucléaire » de la synthèse d’une protéine. Elle dépense de l’énergie, nécessite des « matières premières » : nucléotides (apportés par le sang, provenant de la digestion des noyaux descellules des aliments), nécessite l’intervention d’une enzyme : L’ARN polymérase.

- Caractéristiques d’une molécule d’ARN : monocaténaire, Ribose, Uracile au lieu de Thymine.
(mêmes caractéristiques pour d’autres ARN, par exemple l’ARN viral : VIH).

- Exemple : fraction d’ADN : …TACAAGGACACC … brin transcrit
… ATGTTCCTGTGG … brin nontranscrit

écrire la fraction d’ARN-messager correspondant

2) Traduction de l’ARN-messager en chaîne peptidique : voir TD n°1

(a) Définition : C’est la fabrication, dans les ribosomes, d’une protéine , en associant des acides aminés précis par des liaisons peptidiques : chaque acide aminé correspond à un codon de l’ARN-messager. (codon = triplet de nucléotides sur l’ARN-messager) ; on trouvelequel grâce au code génétique
Remarque : c’est « l’étape cytoplasmique » de la synthèse d’une protéine.

- Rappel : un court enchaînement d’acides aminés s’appelle un peptide ; un très long enchaînement de nombreux acides aminés forme une protéine.

- Caractéristiques du « code génétique » :le code génétique est un « dictionnaire » qui donne la correspondance entre la séquence des nucléotidesde l’ARN-messager et l’enchaînement des acides aminés du peptide ou de la protéine correspondante.
Il est universel (c’est le même pour tous les êtres vivants); univoque (à un codon correspond un acide aminé et un seul) ; il est répétitif = redondant = dégénéré : on peut obtenir parfois le même acide aminé à partir de plusieurs codons différents.

b) acteurs et étapes de la traduction del’ARN-messager
étudier un dessin animé, par exemple celui de « Information génétique II » ; observer et compléter la planche de schémas fournis, où figurent : initiation, élongation, terminaison.

En résumé, la traduction nécessite du matériel : des ARN de transfert, des ribosomes ;
des matières premières : les acides aminés (apportés par le sang et provenant de la digestion des protéinesalimentaires) ; des enzymes et de l’énergie nécessaires à la constitution des liaisons peptidiques.

c) amplification de l’efficacité de la traduction  document photographique et schéma d’un polysome fournis
un même ARN-messager est traduit successivement au niveau de plusieurs ribosomes, qui constituent ensemble un polysome. Les protéines fabriquées sont bien sûr identiques.

II. Remarques

1)...
tracking img