La princesse de babylone

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1634 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans ce conte, rien n'est crédible, ni cette capitale de Bélus aux dimensions si faramineuses qu'elles défient toute logique, ni ce concours nuptial digne des meilleurs mythes grecs, ni ces licornes, clin d'渋l à l'irrationnel, ni le paradis terrestre des Gangarides.
Mais tant de merveilles enchantent le lecteur avide de dépaysement.

Contexte

1- Historique
L'histoire se déroule dans uncontexte politique plus ou moins favorable : le roi jouit de sa position royale, de ses richesses et plus encore de sa remarquable fille, Formosante.
En effet, cette princesse est d'une beauté inimaginable et il faut donc la marier à un roi ou un prince digne de sa beauté et de sa valeur princière puisqu'elle est l'héritière du trône?BR> La paix semble régner, dans ce pays, à l'aube dutournoi donné par le roi卪ais c'est une apparence trompeuse?
La princesse Aldée, cousine de Formosante, a des droits sur le trône et le roi Bélus règne en usurpateur, un de ses ancêtres ayant évincé indûment l'héritier légitime.

2- Environnemental
Babylone est une ville aux dimensions défiant toute raison, toute imagination.
Un palais dont les principales façades font 2Km d'envergure,une balustrade de marbre haute de 20 mètres, un parc avec des terrasses superposées rafraîchies par des cascades d'environ 2Km, un amphithéâtre pouvant contenir jusqu'à 500 000 places et pour servir le tout, plus de 40 000 jeunes filles & jeunes garçons.
Ici, Voltaire donne des dimensions extraordinaires à cette ville afin d'augmenter le prestige donc l'orgueil de ce roi Bélus qui représentel'orgueil de la noblesse.


Personnages

Formosante
C'est une jeune fille dont on ne sait l'âge exact, d'une beauté stupéfiante mais quelque peu orgueilleuse et rancunière. On le voit dans le chapitre 11 où, je cite, elle dit " Ah ! Que vous êtes aimable, et que je vous adorerais si vous ne m'aviez pas fait une infidélité avec une fille d'affaire ! " Mais aussi dans le chapitre 10, où,je cite, elle dit " 匒insi donc celui qui a refusé pour moi tant de princesses m'abandonne pour une farceuse de Gaules ! Non, je ne pourrai survivre à cet affront. [匽 C'est en fait, je ne le reverrai jamais de ma vie ! "
Mais finalement, elle oublie l'affront que lui a fait le bel Amazan lorsqu'il vient la sauver du bûcher.
Au début du conte, elle semble timide et renfermée mais elle faitpreuve, dans le courant du conte, d'une détermination qui ne faillit que lorsqu'elle découvre que tout ne lui est pas réservé, qu'elle n'est pas forcément la plus belle et qu'elle est remplaçable, ce qui montre, son caractère superficiel.

Amazan
C'est un jeune homme, beau comme un Adonis, intelligent, fin & charmeur. Bien bâti, beau parleur, Amazan a tout pour plaire sauf qu'il estberger. Voltaire marque ici la dureté des pères de bonne famille qui ne veulent pas marier leur fille à des hommes de moyenne classe.
Voltaire critique ici l'esprit sélectif de la noblesse de son époque.
Amazan, se trouve être, en vertu de l'imbroglio dynastique, l'héritier présomptif du trône babylonien.

Le roi Bélus
C'est un homme fort orgueilleux du pouvoir illégitime qu'il a et peusoucieux.
Il veut un homme qui soit beau, fier et intelligent afin de bien gouverner son pays et bien sûr de ne pas décevoir sa bien-aimée fille Formosante. Or, lorsque l'homme qui remplit ses exigences apparaît, comble du désespoir pour le roi, c'est un berger !!
Le roi Bélus est en fait la personnalisation de la noblesse de l'époque de Voltaire, c'est-à-dire, un personnage tout à faitméprisable et méprisant, qui n'a que faire des gens aux moyens restreints comme le bel Amazan.

Le roi de Scythie
Ce roi, bien moins orgueilleux et méfiant que ses deux autres concurrents, chevauchant un tigre énorme & à la tête de 300000 guerriers, illustre dans l'imagination de Voltaire et dans la nôtre, tout le prestige de l'Orient. De nos jours, nous pouvons le comparer à un Mongol....
tracking img