La prison

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1065 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

I-Qu'est-ce qu'une prison ?

II- Pour qui ?

III- A quoi servent-elles ?

1) Les buts de la prison
2) Les problèmes
IV- Quelles sont les alternatives ?V- La prison en quelques chiffres

VI- La prison, bénéfique ou non ?
VII- Définitions



La Prison

I- Qu'est-ce qu'une prison ?
Une prison est un lieu clos où sont enfermés les personnes condamnés à une privatisation de liberté oules personnes étant en attente de jugement. Par extension, la prison désigne également la peine d'incarcération.

II- Pour qui ?
Aujourd'hui, en France, on peut être incarcéré à partir de 13 ans pour un crime. Et, à partir de 16 ans, les mineurs peuvent être jugés par des magistrats non spécialisé, risquant des peines aussi dures que celles des majeurs pour de simples délits.
Récemment,Rachida Dati, la garde des sceaux a proposé de fixer la responsabilité pénale des mineurs à l'âge de 12 ans.

III- A quoi servent-elles ?

1) Les buts de la prison
Le but premier est de protéger la société des personnes dangereuses et, par la même occasion, de décourager les gens de commettre à nouveau des actes interdits par la loi. La prison a également comme objectif de rééduquer le détenu demanière à le réinsérer, lors de la dernière partie de sa peine.
Il y a également des objectifs secondaires, tels que soulager les victimes et punir les criminels. Malheureusement, dans certains pays du monde, la prison est utilisée à des fins politiques. Dans certaines dictatures, les prisons sont utilisées afin d'asseoir le pouvoir du dictateur en éliminant les opposants politiques ou enenfermant ceux qui ne pensent pas la même chose.
Enfin, la prison peut servir avant que la justice ne fasse effet, afin d'empêcher un détenu de s'échapper ou de récidiver en attente du jugement.

2) Les problèmes
La prison peut avoir des effets secondaires négatifs, tels que la privation de la liberté (qui peut nuire à la réinsertion des détenus) ou des conditions de vie moins bonnes en prison quedans la vie courante, entraînant une mortalité plus élevée. Cette mortalité supérieure à la normale est due à plusieurs facteurs tels que la malnutrition (les détenus sont nourris de façon suffisante mais non variée), la petitesse des locaux engendrant la malpropreté des lieux etc., sans oublier les bagarres fréquentes entre détenus.

IV- Quelles sont les alternatives ?
La prison pouvant nuireà certaines personnes (car elles sont trop sensibles ou autres), plusieurs alternatives ont été mises en place, appelées "peines de substitution" ou "peines alternatives". Elles consistent à une peine de travaux d'intérêt généraux ou au port d'un bracelet électronique de surveillance mobile ou fixe. Enfin, pour les délits moindres, le système d'amende, de sursis ou de confiscation d'objets ont étémises en place.
Pour les bracelets électroniques, cela consisterait à une simple montre-bracelet qui contiendrait une puce électronique repérable géographiquement par les autorités policières ou pénitentiaires, voir même une puce introduite sous la peau de l'individu. Cependant, l'utilisation de ce bracelet est assez controversé, certains évoquant la violation de vie privée, les mouvements del'individus étant totalement contrôlé. Sans parler des pannes électroniques qui peuvent survenir.
De plus, pour bénéficier de ce bracelet, plusieurs choses sont requises telle qu'avoir un domicile fixe, une ligne de téléphone, ne pas avoir bété condamné à une peine excédant 1 an... etc.

V- La prison en quelques chiffres (au 1er novembre 2007)
Il y avait alors 61 763 détenus, dont :
- 96%...
tracking img