La privatisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1069 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA PRIVATISATION

Introduction

Au début des années 80, la France a connu une grande vague de nationalisation due à un contexte politique et économique favorable. A cette époque, l’état assurait donc pleinement ses fonctions sociales et économiques, bien plus que remplir uniquement des pratiques régaliennes; il assurait aussi un certain niveau de vie, de santé et de sécurité en tempsqu’employeur de la nation.
Cependant une décennie plus tard, face à l’endettement dans lequel cette nationalisation à plongé la France et face aux fortes réactions de la nation, l’état commence un désengagement dans divers secteurs, laissant place à deux grandes vagues de privatisation.

I. Notion de privatisation

  Avant d’aborder les causes de la privatisation, il est important de comprendrele concept du « noyau dur ».Ce concept est apparu en 1985 lors des vagues de privatisation en France.
A-   Le noyau dur
            Il s’agit en fait, d’un groupe d'actionnaires stables qui ensemble s’allient dans le but de protéger leur société, d'une tentative de prise de contrôle hostile.
En effet, en détenant au 15 à 30% des actions de la société, ce groupe d’actionnaires garde le contrôlede la direction générale (grâce à la convention des votes), et donc le contrôle de la société. Chaque actionnaire peut ne détenir qu’une petite fraction des actions de la société
elle protège l’entreprise des toutes tentative d’ OPA et de concurrence.

En France, le système utilisé est celui du « noyau dur bouclé ».
Il s’appuie sur la participation circulaire, d’où la notion de boucle.expliquée en deux étapes, la première étant celle de l’autocontrôle et la seconde celle des participations croisées

1.      L’autocontrôle
Elle contrôlera elle-même son propre capital, en détenant la majorité de ses actions. Elle va détenir directement ses actions, soit faire appel à une ou plusieurs sociétés qu’elle contrôle (dit aussi de filiale), afin d’utiliser leurs participation qu’ellesont sur la société.
Elle devra se préserver contre tout nouvel actionnaire qui chercherait à prendre son contrôle. Elle accumule par elle-même ou ses filiales la majorité des parts nécessaire pour désigner et diriger ses administrateurs ainsi que la direction générale.
Cette alliance entraine donc la neutralité de la propriété de la société, un avantage contre actionnaires hostiles, car eneffet, détenir une part de cette propriété ne sert plus à rien.
On parle alors de pôle financier ou industriel: c’est celui qui détient le plus de pouvoir.
            Pour optimiser cette techniques, les sociétés font aussi appel à la participation croisée, qui en 1993 s’est avéré plus qu’utile face à la limitation de l’autocontrôle (législation de juillet 1991 : loi Dailly)

2.     Laparticipation croisée
compensatoire à l’autocontrôle.
Grâce à la loi Dailly, cette participation croisée a fortement augmentée pour remplace le fait que les votes provenant des filiales soient dorénavant « stérilisés ».
Une chaine dans laquelle les actions d’une société sont détenues par un autre groupe, généralement qualifié d’allié. Et notre société dispose également d’actions de ces autres sociétésou groupes. La propriété des actions est échangée dans le but de ne pas subir le blocage des votes ou tout simplement car les sociétés voient entre elles
Il existe une communauté d’intérêt. Cette communauté appelé le « cœur financier ».

L’objectif est de défendre le contrôle de leur société et de fructifier leurs intérêts que des groupes d’actionnaires se coalisent, les sociétés subissentaussi des facteurs extérieurs

B. Les facteurs externes

L’internationalisation : Une entreprise s’internationalise lorsqu’elle développe son activité au-delà de son territoire national.
* L’internationalisation a un lien direct avec l’ouverture des marchés nationaux autrefois protégés (exemple: La poste, France Telecom, EDF)
* Ces dernières entreprises ont multiplié leur nombre de...
tracking img