La promenade du dimanche georges michel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (566 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Georges Michel, La promenade du dimanche.
Deux actes : 1 on va au cinéma 2 on rentre du cinéma. Contexte : guerre civile.
Tout commence avec un sifflement qui gène les parents, une notion debienséance et maintient de influences aristocratiques. Fils qui a du mal à maintenir les leçons inculqués. Jeune puce en voie de domestication. Jeune qui n’est pas complètement lobotomisé. Controlsocial. « Qu’est ce qu’on va penser de toi » La parole parentale est subordonné à un jugement social. « Ce que JE dis dépend de ce qu’ON va juger » importance des pronoms.
Les coups de feu et lamort du grand père, contraste entre les deux situations, le sifflement  indignation parentale, et de l’autre côté la mort du Grand père et qui interrompt très brièvement malgré la puissance del’événement. Vérification clinique de la mort, sans aucune évocation d’affecte, t’étonnement ou d’affliction. Il consiste juste à vérifier le décès du grand père. Pas de doute, pas d’incertitude. « une balleperdue se sont des choses qui arrivent » façon d’escamoter le scandale, mise à distance pour le spectateur. Enigme de cette mort brutale est très facilement répondu, pas de questionnement parrapport aux raisons du décès. Extrait de toute forme de conceptualisation et de questionnement
Les hommes en noirs qui viennent chercher le grand père intrusion des entités qui gênent encore plus lespectateur, au lieu des services funèbres il y a une méthode de balayage de la rue, apparence de régularité à ce qui ne l’est pas. Dénégation de la réalité par le geste, par la parole ce qui renforceencore plus le scandale. La mort ne fait pas drame, ne fait pas péripétie et la promenade reprend sans y avoir une réaction de ce qu’on peut espérer de la société à laquelle on en appartient. Ce sontles femmes qui s’y mettent aux commentaires faussement explicatifs. Enumération des faits banales et intégration de la mort du grand père. Il dégrade l’événement du décès. Le grand père est...
tracking img