La prospective territoriale notion de base

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4434 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
PLAN

Introduction
AXE I : CADRE CONCEPTUEL
A- LA PROSPECTIVE
B- LA PROSPECTIVE TERRITORIALE
C- LES APPROCHES DE LA PROSPECTIVE TERRITORIALE
D- RELATION PROSPECTIVE, DEMOCRATIE ET DECENTRALISATION
AXE II : LA DÉMARCHE PROSPECTIVE
A- PRINCIPES DE LA DEMARCHE :
B- METHODES DE PROSPECTIVE
C- LES ÉTAPES DE LA DÉMARCHE
Conclusion
Bibliographie

INTRODUCTION :
La prospective estparallèlement née en France et dans les pays anglo-saxons. Bien que constamment développée depuis la fin du XIXème siècle, elle a surtout prospéré à l’issue de la seconde guerre mondiale. Elle s’est ensuite largement diffusée à partir des années 60, avant de connaître un essor remarquable dans les années 70, à la faveur de la publication par le Club de Rome du rapport « The limits to growth ». A la findes années 80, suite à la publication du rapport « Our common future », elle a de nouveau connu un regain d’activité.
L’expression de besoins nouveaux en matière d’aide décisionnelle a été favorisée par le contexte de l’après-guerre, marqué par de grandes incertitudes quant à l’évolution de la société, et par l’accélération du changement dans les domaines technologique, politique, économique,social et culturel. Face à cette situation, les techniques de prévision et de planification auparavant employées ont montré leurs limites , car elles étaient trop ancrées dans l’observation du passé et le prolongement de tendances, ne laissant pas suffisamment de liberté pour imaginer les mutations et les ruptures à venir. Pour remédier aux échecs répétés de la prévision, la nécessité de développer denouveaux outils, permettant l’anticipation, s’est progressivement avérée indispensable.
L’objectif du présent exposé est de fournir une vision globale sur le concept prospective territoriale comme démarche capable de simuler différentes changements, afin d’anticiper les conséquences environnementales, économiques et sociales, de mieux prendre en compte les liens qui existent entre ces troisdimensions, et d’offrir in fine un éclairage pertinent sur les impacts de cet attitude sur le territoire.
A cet effet notre problématique est la suivante: « Quelle est l’influence de la prospective sur le territoire ?»
Pour répondre a cette problématique, notre approche consistera à traiter dans un premier axe la notion de prospective, également prospective territoriale, puis dans un secondaxe nous développerons la démarche de la prospective territoriale.
AXE I : CADRE CONCEPTUEL
A- LA PROSPECTIVE
a) – définitions et postulats de base
Le terme « prospective » vient du latin prospicere, qui signifie « regarder au loin, discerner ». Il a été remis à l’ordre du jour en 1957 par Gaston Berger, insatisfait du terme « prévision » alors en vigueur, à son goût marqué par un sens tropprédictif.
La prospective est une démarche indépendante, dialectique et rigoureuse, menée de manière transdisciplinaire et collective. Elle est destinée à éclairer les questions du présent et de l'avenir, d'une part en les considérant dans leur cadre systémique et complexe et, d'autre part, en les inscrivant dans la temporalité.
L’expression de besoins nouveaux en matière d’aide décisionnelle aété favorisée par le contexte de l’après-guerre, marqué par de grandes incertitudes quant à l’évolution de la société, et par l’accélération du changement dans les domaines technologique, politique, économique, social et culturel. Face à cette situation, les techniques de prévision et de planification auparavant employées ont montré leurs limites, car elles étaient trop ancrées dans l’observation dupassé et le prolongement de tendances, ne laissant pas suffisamment de liberté pour imaginer les mutations et les ruptures à venir. Pour remédier aux échecs répétés de la prévision, la nécessité de développer de nouveaux outils, permettant l’anticipation, s’est progressivement avérée indispensable.
Selon la présentation devenue classique présentée par H. de Jouvenel trois postulats de base...
tracking img