La protection sociale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1009 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation : Economie

Doit-on remettre en cause la protection sociale en France ?

Les systèmes les plus développés de protection sociale sont surtout le fait des pays européens. Leurs ressources sont constituées principalement par les impôts et les cotisations sociales. Depuis les années 80 ce système connaît de gros problèmes de financement.
Le système de protection sociale français estfondé sur le principe de la solidarité nationale et couvre l'ensemble de la population résidant sur le territoire contre les conséquences financières des risques de la vie. Jusqu’en 1975 ce système est très efficace et prospère mais en 20 ans la part de la protection sociale est passée de 17,6% à plus de 30,5% du PIB en 1998. Le système est victime de son propre succès.
Quels sont les limites dece système aux abords exemplaires ?
Nous allons voir dans un premier temps ce qui a fait l’efficacité et la réussite du système. Puis nous analyserons ses limites et faiblesses.

Tout d’abord le système de protection sociale en France est basé sur trois logiques.
La première est une logique d'assurance sociale, dont l'objectif est de prémunir contre un risque de perte de revenu (chômage,maladie, vieillesse, accident du travail). Elle fonctionne par le biais de prestations sociales financées par des cotisations sur les salaires et donc réservées à ceux qui cotisent.
Puis Une logique d'assistance, qui a pour objectif d'instaurer une solidarité entre les individus pour lutter contre les formes de pauvreté. Elle consiste à assurer un revenu minimum, qui ne couvre pas forcément unrisque spécifique. Il est versé sous condition de ressources, mais non de cotisations préalables (RMI, allocation adulte handicapé,….)
Une logique de protection universelle, qui a pour but de couvrir certaines catégories de dépenses pour tous les individus. Les prestations sont donc accordées sans conditions de cotisations ni de ressources, mais sont les mêmes pour tous (exemple : prestationsfamiliales).

Les prestations sociales ont différentes formes. On parle de prestations sociales en espèces, c'est-à-dire de l’argent distribué directement à des ménages pour couvrir une partie des charges résultant de l’apparition de certains risques, ou en nature, on rembourse les frais médicaux ou de pharmacie. Les prestations sont donc accordées sans conditions de cotisations ni de ressources, maissont les mêmes pour tous (exemple : prestations familiales).
Les prestations totales concernent, la santé, la vieillesse-survie, la famille-maternité (allocations familiales, bourses d’études, réductions tarifaires SNCF…), l’emploi, le logement, la lutte contre la pauvreté-exclusion sociale. Les deux principales branches de risques qui reçoivent le plus de prestations sont la branche maladie(28,5% en 2006) et la branche vieillesse (38% en 2006).
Autre forme de prestations, les «minima sociaux», comme le RMI, qui offrent à chacun une garantie minimale de ressources, afin de lutter contre le risque d'exclusion de la société. En France 5,9 millions de foyers reçoivent des aides au logement avec un montant mensuel moyen de 196€ par foyer.

Ce système génère pour l’Etat d’importantesdépenses qui sont financées à plusieurs niveaux. En France le système de protection sociale représente environ 400 milliards d’euros chaque année. La principale source de financement de ce système (plus de 60%) sont les cotisations sociales, malgré une diminution en poids ces dernières années. Puis les impôts et taxes affectées (impôt sur les revenus du travail, sur les produits, sur le revenu et lepatrimoine) représentent 20% des sources de financement en 2001. Et enfin la 3ème source de financement est la contribution publique de l’Etat (environ 10%)

Le système Français comme la majeure partie des autres systèmes européens sont enviés par les autres pays pour la qualité des prestations, les minima sociaux…reçues par la population. Cependant les pays européens font le choix de mettre en...
tracking img