La provocation dans l'art pictural du xixème siècle à 1925.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2012 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La provocation dans l’Art pictural du XIXème siècle à 1925.

Introduction :

Notre culture, notre mode de vie, notre société ont toujours été modifiés au fur et à mesure des siècles en parti par des scandales artistiques. N’oublions pas que l’art a toujours fait scandale, peu importe l’époque.( EX : Judith, Le Correge 1520)Pourquoi un tel besoin de changement ? Et pourquoi cela passe-t-iltoujours par la provocation ? Dans un premier temps, nous commencerons notre analyse par l’étude de la fonction de l’artiste au début du XIXème s. Par la suite, nous verrons qu’une libération artistique se fait sentir au milieu du XIXème s. En conclusion, nous ferrons l’approche du nouvel air qui est celui du XXème s pour les artistes.

I/ L’artiste du début du XIX ème siècle.

Au début duXIXème , l’art est l’expression d’une société. Le rôle de l’artiste est de peindre la société, ce qu’elle représente vraiment dans la réalité. Au départ, l’artiste n’est là que pour une chose : il peint les portraits de familles, les paysages, et les événements historiques (scènes de guerres…). Il faudra attendre environ 1865 et l’invention de la photographie pour que les artistes soient enfinlibérés de cette contrainte qui est de peindre la réalité.

Ce qui choque les contemporains c’est le changement qui s’opère en partant de mouvements picturaux classiques, typiques du second Empire. Ces deux principaux mouvements sont l’Art Pompier, et l’Art Académique.
L’Art Pompier se caractérisait par l’utilisation des thèmes mythologiques et historiques, de simples reproduction d’événements sansl’imaginaire, la fantaisie de l’artiste. (EX : Cabanel, Cléopâtre.) Ce tableau correspond parfaitement au genre Pompier, on y voir les différentes caractéristiques qui définissent ce mouvement. On voit tout d'abord on voit l'aspect historique de la scène avec Cléopâtre et l'aspect mythologique avec l'Egypte Ancienne.
L’Art Académique lui, se contente de peindre, avec le plus de précision possible,des scènes de tous les jours. Cela passait aux yeux des contemporains pour un signe de manque de talent, de manque d’originalité, de presque banalité. (Ce mouvement s’oppose aujourd’hui à l’Art moderne qui, avec l’Abstraction, tend à justement déformer la réalité.) (EX : Naissance de Vénus ; Cabanel) Ce genre de peinture était caractéristique dans les carrières des artistes qui recevaient lescommandes de décorations murales dans les églises ou les édifices publics. Sous prétexte de mythologie, les nus peints par les académistes apparaissent souvent aujourd'hui comme des supports de rêveries érotiques. Ils connurent un vif succès, alors que les femmes dévêtues ou nues de Courbet ou de Manet étaient jugées obscènes.

Comme nous l’avons énoncé plus tôt, l’invention de la photographie etdes autres innovations technologiques tel que le cinéma ont permis à l’artiste de se concentrer sur une forme plus intellectuelle de l’art, plus originale, donc plus riche.

II/ La deuxième moitié du XIX ème : une évolution artistique sans précédent.

C'est au XIX° siècle que les artistes ont ressenti la nécessité de créer un art moderne, voire nouveau.
Dès le milieu du siècle, ils seconfrontent à une exigence qu'ils nomment « modernité » alors que d'autres la combattent. Elle traduit une rupture au sein de l'art. Cette nouvelle vision, que l'on croyait immuable comme la société, semble s'accélérer avec la révolution industrielle et les transformations, les progrès qu'elle engendre. Le présent jusque-là chargé de tout le passé, se tourne vers l'avenir. Le passé n'étant plus figé nilimité dans une tradition donnée, l'artiste va se chercher des racines ailleurs que dans l'Antiquité ou le classicisme. (EX: Renoir : le bal du moulin de la Galette) Ce tableau, par son sujet ancré dans la vie parisienne contemporaine, est signe de l'ambition de la démarche de Renoir, est un des chefs-d'oeuvre des débuts de l'impressionnisme. Il s'attache avant tout à rendre l'atmosphère...
tracking img