La prudence , philo aristote

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (848 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
On distingue les vertus morales des vertus intellectuelles, l'âme a deux grande parties; l'une, douée de raison, et l'autre qui en est privée: il faut encore considérer la partie raisonnable commedivisée en deux autres parties; l'une, capable de juger ou d'apprécier les choses nécessaires, et l'autre qui s'applique aux choses contingentes. Aristote ici parle de la prudence (la phronèsis) quiconsiste a prendre les résolutions les plus conformes à note bonheur, en général. La prudence serait une des vertu propre à l’Homme qui permet de savoir ce qui est bien pour lui . La prudence étant la «recherche du bien » sert elle dans la vie d’un homme ?

Aristote , tente de définir la prudence en l’opposant à la science.
La prudence n’est pas une contemplation et ne procède pas pardémonstration, en effet l’Homme prudent est celui qui va pouvoir débattre afin de trouver satisfaction, trouver ce qui il y’a de bien pour lui « le propre de l’Homme prudent c’est d’être capable dedélibéré correctement […] d’une façon générale » (l.3). La prudence est une disposition accompagnée de règles vraies , elle est une vertu qui contrairement à la science ou l’art, la matière du prudent estmouvant, singulière, et la vérité scientifique est immuable, l’excellence du prudent porte sur des situations qui ne sont jamais les mêmes. Elle se rapporte comme l'art, aux choses contingentes, maiselle n'est ni un art, ni une science: elle est une habitude d'appliquer la raison aux actions dont le résultat s'évanouit à mesure qu'elles ont lieu; c'est-à-dire, aux affaires humaines, comme lapolitique, l'économie domestique, etc. Qu’es ce qui différencie donc la prudence de la science ? Alors que la science se démontre, se prouve, elle montre des faits qui ne peuvent être autre « une sciences’accompagne de démonstration » « qui ne peuvent être autrement ».Pourtant hormis les différences qui les opposent, ces deux vertus intellectuelles on tout de même un certain nombre de point...
tracking img