La psychiatrie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 46 (11477 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Tables des matières

1. Introduction

2. l’institution

• 2.1 Un peu d’histoire…
• 2.2 Fonctionnement des différentes unités, MSP et hôpital de jour
- 2.2.1 maisons de soins psychiatriques
- 2.2.2 L’hôpital de jour (la croisée)

3. La population

• 3.1 La population rencontrée
• 3.2 Les demandes émanant de ce public

4. La place du service social• 4.1 Personnel composant le service
• 4.2 Fonctionnement interne du service
- 4.2.1 Analyse réflexive sur le fonctionnement interne du service
• 4.3 rôles de l’assistante sociale

5. la stagiaire au sein du service

• 5.1 mon intégration au sein du service
• 5.2 autonomie prise par rapport au maitre de stage
• 5.3 acquisitions professionnelles
•5.4 bilan d’évolution personnelle

6. conclusion générale

7. annexes

1. Introduction

Motivations

J’ai choisis ce stage car je me demandais quel était le rôle d’une assistante sociale dans un service de psychiatrie.

Mon choix dans la psychiatrie était essentiellement pour répondre à cette question car en cours on ne nous en parle jamais, voir très peu de l’assistant(e) social(e) enpsychiatrie. Pourtant à travers mon stage j’ai pu remarquer que ce rôle au sein du service était très important.
En cours de méthodologie, de pratique,… on ne nous apprend pas à travailler avec des bénéficiaires délirants. Comment travailler avec une personne délirante ? Comment réagir face à un bénéficiaire agressif ou violent ? Comment mener à bien un entretien ?
Même si je pense qu’en grandepartie tout ça s’apprend sur le terrain.

Pendant ce stage j’ai eu l’occasion de rencontrer beaucoup de personnes différentes autant au niveau des patients qu’au niveau des membres du personnel. Je trouve que la psychiatrie est une expérience enrichissante et sûrement très interpellant.

La curiosité de travailler avec des bénéficiaires atteints de pathologies diverses fut aussi une de mesmotivations. Je voulais surtout voir la réalité… c’est quoi une personne schizophrène ? Une personne maniaquo dépressive ? Une personne psychotique ? Et comment on fait pour travailler avec ces personnes ?

J’ai rencontré des patientes différentes victimes de pathologies diverses avec des personnalités différentes, des histoires différentes, des manières de voir et comprendre leur pathologiesdifférentes. Des personnes qui acceptent d’être soignées, d’autres qui ne comprennent pas pourquoi elles sont là et pourquoi se soigner.

[pic]

2. l’institution

2.1 Un peu d’histoire…

J’ai effectué mon stage à l’institut psychiatrique Saint-Bernard à Manage. L’hôpital est une ASBL qui est l’œuvre des frères de la charité.

L’hôpital a été fondé en 1870, c’était alors un orphelinat. Lecentre psychiatrique Saint-Bernard a été ouvert en septembre 1938 par la congrégation religieuse « les frères de la charité »*. Il a une surface de 16 hectares et comptait 260 patients tous colloqués (ancien terme pour mise sous protection).
Arrêté par la guerre, l’institut reprit ses activités à partir de 1946 pour atteindre en 1964 une capacité d’accueil de 750 malades mentaux, tous colloqués. Audébut, les patients pouvaient travailler dans les différents services de l’hôpital (blanchisserie, jardinage, cuisine,..)

L’établissement fut organisé en pavillons avec des dortoirs où les patients « calmes » étaient séparés des patients « agités ». Tous les services étaient fermés. Depuis 1975 il n’y a plus de dortoirs, ils sont remplacés par des chambres de maximum 4 lits. Le but des dortoirsétaient d’enfermer les « fous » pour qu’ils fassent le moins de dégâts possibles.

Le premier service ouvert de 49 lits fut créé en 1973 rompant très tardivement avec la pratique de n'accueillir que des patients exclusivement sous statut de collocation, Depuis la nouvelle législation sur la protection de la personne (loi du 26 juin 1990), qui remplace la loi sur la collocation, les patients...
tracking img