La querelle des anciens et des modernes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (758 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La querelle des anciens et des modernes

Plan de l'exposé :

Introduction
Les deux oppositionsRevendications
Cette querelle se déroula en trois grandes étapes
Conclusion

Introduction

La querelle des anciens et des modernes ouquerelle des Classiques et des Modernes est une polémique née à l'académie française et qui agita le monde littéraire et artistique de la fin du XVII° siècle.
Cette ancienne question, la querelle desanciens et des modernes, débattu avec une passion extraordinaire, a occupé les meilleurs esprits français et européens du XVII° et du XVIII° siècle. La querelle des anciens et des modernes ou querelledes classiques et des modernes est une polémique née à l'académie française et qui agita le monde littéraire et artistique de la fin du XVII° siècle.

II. Les deux oppositions

a. Le camp desClassiques ou des Anciens : Il est mené par Boileau. Il soutenait une conception de la création littéraire comme imitation des auteurs de l'antiquité. Par exemple Racine avec ses tragédies à sujetantique qui étaient déjà traité par les tragédiens grecs, et qui respect les règles du théâtre classiques élaborées par les poètes classiques à partir de la poétique d'Aristote.

b. Le camp des Modernes :Il est mené par Charles Perrault, qui soutient le mérite des auteurs du siècle de Louis XIV, il affirmait que la création littéraire devait innover contrairement au camp des classiques. CharlesPerrault voulait une littérature adaptée à l'époque contemporaine et avec des formes artistiques nouvelles.

III. Revendications

La partie dites 'Des Modernes' soutient l'idée que le merveilleuxne doit plus dépendre de la mythologie alors que Boileau riposte avec « L'art poétique » qui préconise le respect des modèles grecs et latins et le recours à toute mythologie. Pendant des années...
tracking img