La révolution 7

Pages: 22 (5258 mots) Publié le: 25 avril 2009
La Convention
La République Girondine
Septembre 1792 - Juin 1793
Les débuts de la Convention
Le premier président de la Convention fut Pétion. Il avait été nommé le 20 septembre lors de la séance de vérification des pouvoirs faite en séance privée. Seuls 371 députés étaient présents mais ils s'étaient tout de même constitués. Ce jour là, les Girondins tenaient la majorité, Pétion avait étéélu par 235 voix alors que Robespierre n'en avait recueilli que 6. Tous les secrétaires élus étaient également des Girondins.
Le 21 septembre 1792, les conventionnels se rendirent à la salle du manège où une passation de pouvoir solennelle eut lieu entre les députés de la législative présidée par François de Neufchâteau et ceux-ci. Avant toute autre déclaration et par la voix de Danton, les députésproclamèrent à l'unanimité la propriété sacrée. Collot d'Herbois proposa ensuite l'abolition de la royauté qui fut votée à l'unanimité également. Le 22 septembre Billaud-Varenne proposait que tous les actes publics portent désormais la date de l'an I de la République. Le 25 septembre enfin, Couthon proposait et faisait adopter par l'assemblée la devise "La République est une et indivisible".
Cespréliminaires étant faits avec une apparente unanimité "l'Assemblée Géante" allait pouvoir gouverner.
 
"L'assemblée géante"
L'assemblée comprend 749 députés (par la suite des annexions de départements ou décès on comptabilisera en tout 904 conventionnels). 11% d'entre eux avaient appartenus à la Constituante et 21% à la Législative. Un tiers des députés sont des hommes de loi et l'on n'ycompte que deux ouvriers. Tous les conventionnels sont des Républicains. Aucun d'entre eux, cependant, ne représente les sans culottes qui ont fait le 10 août. La convention a été élue par une minorité de Français ; les autres ne sont pas allez aux urnes, aussi cette assemblée ne satisfait-elle pas du tout la commune insurrectionnelle. Nombre de ces révolutionnaires déçus vont se retrouver au club descordeliers ce qui leur permettra en 1793 d'entraîner la montagne et les 48 sections de la commune un pas plus loin dans la révolution.
Les 750 députés se répartissaient en trois groupes.
• La Gironde regroupait un ensemble de notables provinciaux refusant la centralisation, demandant plus de libertés dans les départements et se méfiant de la Commune de Paris. Ces gens que l'on qualifieraplus tard de "romantiques" sont favorables à la démocratie et au maintient de l'ordre et de la loi. Ils sont soucieux de la légalité des mesures à prendre et sont hostiles à tout dirigisme économique ou système de taxations excessives. La propriété est sacrée à leurs yeux. Le noyau central est un groupe d'une soixantaine de députés qui s'est formé en octobre 1791 autour de Brissot. Selon lespériodes, ils seront entre 135 et 165 mais ne formeront pas véritablement un groupe parlementaire. Ils se réunissent les uns dans les salons de Mme Roland les autres chez Mme de Condorcet pour discuter et échanger leurs points de vue. Beaucoup de désaccords existent entres eux. Vergniaud souhaite une union de tous les Républicains en revanche Roland a horreur de la Montagne. L'un d'eux est athée alorsqu'un autre est un catholique avoué. Leur grandes figures seront Vergniaud, Guadet, Gensonné, Barbaroux, Buzot, Gorsas, Isnard, Louvet, Rabaut St Etienne, Roland ou Condorcet . Depuis le 10 août 1792 le pouvoir de la Commune de Paris et le risque d'une dictature parisienne inquiète ces provinciaux.
• La Montagne se différencie peu de la Gironde au niveau social ou patriotique. Les Montagnardssont cependant plus proches des classes populaires et de la bourgeoisie moyenne, ils seront les défenseurs de la Commune de Paris avec laquelle ils prendront cependant très vite leurs distances. Dans l'intérêt du petit peuple ils n'hésiteront pas à prendre des mesures d'exception telles la taxation de denrée ou l'établissement de la Terreur. Ils sont pour la guerre à outrance contre les monarques...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • 7
  • 7
  • 7
  • Révolutions, révolution
  • Révolution
  • Revolution
  • Révolution
  • révolution

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !