La révolution industrielle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3751 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’évolution économique de la fin du XVIIIème siècle jusqu’à la seconde guerre mondiale

La croissance économique prend son essor en Europe vers la fin du XVIIIème siècle, même si les prémices remontent au XVIème siècle. Ce n’est qu’à partir de cette période que l’Europe, et à sa suite le monde, va mettre le principe d’un progrès indéfini dans la production de la richesse matérielle. Siaujourd’hui ce schéma paraît à bout de souffle notamment en raison de l’épuisement des matières premières. Celui-ci va marquer pour longtemps l’orientation du monde, à la recherche d’un cadre de vie s’améliorant de manière continue malgré les crises et les guerres nombreuses.
I. La révolution industrielle

Nous sommes passés entre la révolution française et la première guerre mondiale d’un mondelargement dominé par les problèmes agricoles, où les évolutions étaient lentes, les territoires fortement enclavés à une forme de société orientée par l’industrie et le renouvellement incessant des processus productifs. L’histoire de l’occident va connaître une accélération continue du rythme des innovations et du renouvellement des technologies utilisées, ces transformations s’accompagnent d’une prise deconscience aigue du rôle des infrastructures et des institutions dans l’amélioration du fonctionnement des marchés.
Généralement, on considère qu’une révolution industrielle apparaît lorsqu’un processus d’innovation intervient dans la production d’un bien fondamental pour l’orientation de l’économie. Il s’agit d’une transformation radicale dans la manière de produire qui ensuite diffuse autourd’elle de nouvelles attitudes dans l’ensemble de la société. On identifie souvent la révolution industrielle à une période qui s’étale sur un siècle : de 1750 à 1850, et qui se caractérise par la généralisation de l’emploi de la machine à vapeur et la mise en place des manufactures.
La révolution industrielle apparaît d’abord en Angleterre au début du XVIIIème siècle avant de s’étendre à la pluspart des pays européens, mais ses origines sont plus difficiles à préciser.

La révolution industrielle en Grande-Bretagne se traduit par une industrialisation très rapide. Le passage d’une société traditionnelle à une société innovante mais cette mutation rapide de l’économie exige des conditions préalables.
a) Les évolutions sociales et démographiques
Le principe de la main invisible d’A.Smith stipule que les individus en œuvrant pour leur intérêt personnel permettent l’enrichissement de la nation tout entière. Une condition à la révolution industrielle est la volonté des individus de s’enrichir et d’améliorer leur condition sociale.
Max Weber a établit un parallèle entre l’esprit du capitalisme et l’éthique protestante. Il en a conclut que la religion protestante a constitué unecondition favorable à la révolution industrielle. Ce qui expliquerait pourquoi celle-ci a débuté en Grande-Bretagne alors que la France semblait à l’époque bien plus riche.
La forte croissance démographique a été un facteur favorisant la révolution industrielle. Dès la fin du XVIIIème siècle, on assiste à une baisse importante de la mortalité dû à la conjonction de multiples facteurs : progrès de lamédecine, de l’hygiène, de la production agricole. Le taux de natalité quant à lui demeure élever même si la tendance a baissé. L’augmentation considérable de la population a non seulement fourni des débouchés à l’industrie (et en premier lieu le secteur textile) mais en plus à permis d’accroître la quantité de la main d’œuvre disponible.
Néanmoins, la relation entre la croissance démographiqueet la croissance économique est à nuancer : dans le cas des pays en développement, la croissance démographique est souvent un frein à la croissance économique car elle absorbe les surplus dégagés par la croissance économique et ne permet pas l’accroissement du niveau de vie individuel. Pour que la croissance démographique soit source de croissance économique, il est nécessaire qu’elle soit...