La radio

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1133 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Radio

La Médiamétrie est le centre de sondages radio et Télé. Ces sondages, en ce qui concerne la radio, permettent de calculer les différentes parts de marché grâce aux chiffres de l’audience cumulée et de la durée totale d’écoute. L’audience cumulée, c’est toutes les audiences additionnées. La durée d’écoute dans la consommation des médias est très importante, car l’annonceur à plus dechance d’être entendu.

La radio ne disposant pas de boitier électronique permettant d’enregistrer l’audimat, la Médiamétrie effectue un sondage déclaratif auprès de 126 000 personnes en un an par téléphone. L’étude de ces chiffres montre que 80% des français écoutent la radio au moins une fois par jour (ils étaient 85% entre 1990 et 1995).

Cependant, ces sondages ne prennent pas en comptel’audience des podcast (émission diffusée sur internet). Un sondage des podcast est tout de même effectué de façon appart.

• Publication des sondages :

← 15 janvier pour les chiffres de novembre à décembre
← 15 août pour les chiffres de janvier à février
← 15 juillet pour les chiffres d’avril à mai
← Fin septembre pour les chiffres de juillet à août
← 15 novembre pour les chiffres deseptembre à octobre

Les sondages effectués par Médiamétrie sont d’une importance capital pour les radios et les annonceurs : plus une radio a une part de marché importante, plus l’annonceur souhaitera y faire passer son message, et ce pour un tarif plus élevé (offre/demande). Les annonceurs cherchent à toucher une large cible, alors ils se font entendre sur les radios qui recueillent la plusgrande part de marché. La cible primordiale des annonceurs est la ménagère de moins de 50 ans, car c’est principalement elle qui a la décision d’achat.

Actuellement, le palmarès établi par la Médiamétrie est :
1) RTL (Radio Télé Luxembourg) avec 12.5% des parts de marché
2) France Inter avec 10.5% des parts de marché
3) NRJ avec 10% des parts de marché

A savoir qu’en moyenne, unepersonne écoute 3,2 radios par jour (2009). Mais ça n’a pas toujours été le cas, en 1999 une personne écoutait en moyenne 2,8 radios par jour, en 1989 elle en écoutait 2,1 et en 1979 seulement 1,2.
Cette hausse est due à l’augmentation de l’offre et à des moyens techniques plus performants (baladeurs…).

L’offre présente actuellement sur le marché est structurée par 3 formats. Ces « formats »donnent une idée du genre de radio.
Il y a donc :

➢ Les radios généralistes qui touchent à plusieurs domaines, tels l’information, le divertissement, la musique et le service. Les radios qui rentrent dans cette catégorie peuvent être RTL, Europe1, RMC, France Inter, France Bleu…
(40% des parts de marché)
➢ Les radios musicales qui diffusent essentiellement de la musique.Comme Fun Radio, Skyrock, RFM, Nostalgie…
(20% des parts de marchés)
➢ Les radios thématiques qui s’organisent, comme son nom l’indique autour d’un thème. On retrouve dans cette catégorie BFM, France Info… qui ne diffusent que de l’information, Radio Notre Dame qui adopte un thème religieux, France culture comme radio culturelle, mais aussi les radios de services qui diffuse parexemple l’info trafic.
(20% des parts de marché)

I/ Historique

La radio a été inventée en Europe à la fin du XIXème siècle entre 1860 et 1910. Quatre ingénieurs majeurs ont contribués au développement de la radio :
_Maxwell, qui était anglais ;
_Hertz, un allemand ;
_Branly, un français ;
_Marconi, un italien.

Ce n’est que dans les années 1920 que la première vraie radioapparaît à Chicago diffusée pas CBS.
En France, les radios privées comme le Poste Parisien cohabitent entre 1921 et 1922 parmi les radios publiques comme Radio Tour Eiffel qui appartient à l’Etat.
En 1932, c’est la création de Radio Luxembourg, connu aujourd’hui sous le nom de RTL depuis 1966.

C’est en 1933 que la radio connaît un changement important avec l’arrivée de la publicité sur...
tracking img