La rafle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (368 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pendant la Seconde Guerre mondiale, après sa reddition en 1940, la France est occupée par l’Allemagne nazie qui veut, d’après elle, « épurer » son empire et notamment des juifs. En premier lieu,l’État français isole les juifs de la population, en leur faisant porter le port de l’étoile jaune et en les faisant se faire recenser auprès des préfectures.
Ensuite, dans la nuit du 16 au 17 juillet 1942eut lieu ce qu'on a appelé "La Rafle du Vel'd'Hiv". Cette opération fut pensée par les nazis après des négociations avec le gouvernement de Pétain et avec l'aide de la police française. Elle avaitcomme nom de code "Vent printanier". A l'origine, seuls les juifs adultes devaient être arrêtés. C'est sur proposition de Laval que les enfants de moins de 16 ans le furent également.
Les policiersfrançais, dès l'aube, frappèrent aux portes des appartements où les officiers supérieurs français leurs ordonnèrent l’ordre d'arrêter les Juifs. Ils les conduirent ensuite vers des autobus, puis au Veld’Hiv, stade couvert qui accueillait des courses de vélos. Là-bas un lourd traitement leurs a étais réservé, entassés dans les gradins pendant 6 jours enfermés sans eau, ni sanitaire, dans les cris et lespleurs. Les juifs ont vécus un terrible cauchemar ! Pendant toute la période de l'occupation, l'administration française obéit aux ordres de Vichy. Le gouvernement Français collabore avec lesAllemands de plusieurs façons. Mais dans ce dossier surtout d’une manière bien particulière dirigée par Laval, Ils fournissent des juifs aux nazis, Ils mettent des discriminations antisémites. Si les juifsont étais emmenaient dans le Vel’d’hiv et dans les camps c’est par la collaboration de l’État français avec les Allemands. C’est la police Français qui a exécuter toutes les tâche de la Rafle.
Cen’est que depuis 1995 que Jacques Chirac s’est fait un devoir de reconnaître la responsabilité de l’État français dans le génocide juif. C’est l’aboutissement d’un long chemin qui a vu, depuis...
tracking img