La raison peut-elle se passer de l'expérience ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2568 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet: « La Raison peut-elle se passer de l'expérience ?»

L'homme est un être de conscience doué de raison dont il use allégrement. La Raison, tirée du latin Ratio qui signifie calcul, est une faculté de l'esprit humain à construire à partir de propositions isolées , un bloc cohérent et logique. Cependant, cet être doué de conscience n'est pas isolé, il vit dans la réalité du monde empiriqueet, chaque jour est confronté à des phénomènes inexplicables. L'Expérience peut-être interprétée sous plusieurs formes. Tout d'abord c'est la somme des perceptions qu'appréhende nos sens. On parle également d'expérience vécue, d'ancienneté. En effet l'homme ne se confronte pas de la même manière à un événement nouveau et à un événement déjà rencontré auparavant. Enfin on peut parler d'expériencescientifique, dans le sens d'expérimentation, on fixe alors un cadre spatio-temporel du réel observé. Mais cette expérience est-elle utile à l'homme ou la raison prédomine-t-elle sur le reste? Peut-on s'imaginer ne se fier qu'à la raison sans se soucier du monde sensible ? Peut-on se passer, c'est-à-dire est-il légitime, est-il possible de ne se fier qu'à sa raison ? Dans quelle mesure l'Homme parla logique de son esprit est-il capable d'aboutir à l'établissement de faits scientifiques sans avoir à recourir aux données de la sensibilité? L'expérience possède un caractère privilégié car précède temporellement la raison. Pourtant la raison est une valeur suprême de l'homme qui lui confère un pouvoir sur le monde. Néanmoins, Raison et Expérience se complète pour former un modèle scientifiquecohérent et efficace .

L'Homme par l'intermédiaire de ces cinq sens possède la faculté d'appréhender le monde et la réalité. L'expérience, prise dans le sens des données de la sensibilité perçues par le sujet, est toujours première dans le temps. Ce que voient nos yeux, ce qu'entendent nos oreilles, entre autres, sont les outils qui permettent à l'homme de se donner une représentation duréel. Et dans la mesure où l'expérience de nos sens se constitue avant le reste, il ne paraît pas abusif de placer l'expérience comme le socle qui fonderait les bases de toute démarche scientifique. La base de toute théorie passerait par l'appréhension du réel par nos sens. Ce même réel qui serait ensuite théorisé par la raison. Et si on pousse la logique jusqu'au bout, l'expérience ne suffirait-ellepas à l'établissement de théories scientifiques ? En effet, de quelle manière pourrait-on mieux théoriser si ce n'est dans l'immédiateté de l'expérience? La théorie la plus juste est bien celle qui se rapproche le plus de la réalité, et comment alors se rapprocher le plus de la réalité matérielle, si c'est une faculté de l'esprit immatérielle par essence, qui tente de l'expliquer? Dansl'expérience, le sujet fournit un premier travail de construction. Les sensations brutes qui lui sont données par le monde empirique, sont dans un premier temps appréhendées par le sujet et ensuite assemblées en perceptions du réel. Ainsi, l'expérience du monde empirique permettrait d'expliquer les phénomènes de la nature.
C'est en effet la thèse avancée par les empiristes tel que John Locke (1632-1704) ,qui pensent que l'expérience du monde sensible doit prévaloir sur le raisonnement abstrait de l'esprit. C'est dans le concret que les empiristes sont convaincus d'aboutir à l'établissement de théories capable d'expliquer la nature. En effet, n'est-ce pas en prenant un bain, qu'Archimède théorisa que la poussée d'un corps dans un fluide équivalait au poids du volume de fluide déplacé ? C'est aussi lecas de Newton alors qu'il dormait paisiblement sous un arbre, a reçu la pomme qui lui fit énoncer les trois grands principes de la physique classique. C'est donc bien l'observation qui semblerait primer sur la réflexion abstraite. Dans ces deux cas précis, et bien d'autres encore, l'expérience du réel apparaît comme fondamentale.
De plus, l'expérience, prise dans le sens d'habitude ou...
tracking img