La raison....

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (274 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dès le VI e siècle, la question de l’origine du mal et de ses responsables est bien là ce que prouve la maxime de Socrate reprise par Platon dansle Ménon : « Nul n’est méchant volontairement ». Cela signifierait que tout homme voire tout être acteur ne peut faire le mal volontairement enl’ayant décidé à partir de sa raison. Nous sommes en mesure de nous interroger sur l’interdépendance du mal et de l’ignorance. Rousseau, notammentdans la Profession de foi du vicaire savoyard, semble penser que l’homme est naturellement bon ce qui soulève l’explication du mal par l’ignorance :l’homme pourrait faire le mal en souhaitant le bien. Or Thérèse dans Les âmes fortes de Giono apparait comme un personnage réellement perversayant un goût pour l’acte du mal. Ainsi, on peut imaginer que le mal peut être désiré pour lui-même. Nous pouvons également nous demander s’il n’estpas possible pour l’homme de vouloir à la fois le bien et le mal, créant ainsi une sorte d’ambigüité perturbant le monde manichéen apporté par uneséparation nette entre le bien et le mal. Ainsi Macbeth dans la pièce du même nom de Shakespeare décide de tuer, désire le meurtre et pourtant, adu mal à passer à l’acte. Si l’ignorance peut pousser l’individu à faire le mal en souhaitant le bien, on peut aussi imaginer que l’hommechoisisse le mal pour lui même, mais il est aussi concevable qu’un individu veuille à la fois le bien et le mal créant une sorte d’ambigüité du mal.
tracking img