La reduction du cout du travail permet elle de reduire le chomage des travailleurs peu qualifiés?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1258 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ce sujet peut paraître ambitieux et/ou polémique. Il est actuel et se situe dans la vocation des SES : une investigation critique d'un problème concret relevant en partie de l'analyse économique et/ou sociologique.
La maîtrise des connaissances théoriques (fonctionnement du marché du travail, relation coût du travail et emploi, redistribution..) et le traitement des documents doit permettre detrouver l'essentiel des éléments soutenant une argumentation bien construite.
Partant du constat d'un taux de chômage plus élevé pour les travailleurs non qualifiés, (document 1) le candidat est amené à s'interroger sur la pertinence des mesures de réduction du coût du travail pour le travail non qualifié.
Les indications statistiques sont contradictoires puisque, si les mesures adoptées à partir de1993 n'ont pas réellement modifié l'écart entre les taux de chômage des ouvriers et employés selon qu'ils qualifiés et non qualifiés, il y a eu une forte créations d'emplois non qualifiés : l'effectif retrouve en 2000 son niveau de 1982 et la part de l'emploi non qualifié dans l'emploi total a cessé de se réduire en 1994. (documents 1 et 5)
La plupart des économistes s'accordent pour reconnaîtreque pour les emplois non qualifiés, le coût du travail relativement à la productivité est un élément essentiel de la demande de travail.
Mais , les documents suggèrent que l'adoption de mesures de réduction du coût du travail pose de nombreuses questions
 - (document 4) comment réduire le coût du travail : baisse des charges ou baisse du salaire (SMIC) ?
 - (documents 3 etdocument 2) comment empêcher l'augmentation du nombre des travailleurs pauvres et l'accentuation des inégalités ?
 - (document 2) comment inciter les travailleurs non qualifiés à quitter les situations d'assistance si la rémunération du travail est affaiblie et si on veut conserver une politique de redistribution protégeant les travailleurs pauvres ?
 - (document 6) commentlimiter les effets négatifs de la baisse de la rémunération sur la productivité du travail et le dynamisme de l'entreprise ?
 - (document 6) comment éviter l'apparition d'une substitution des emplois non qualifiés aux emplois qualifiés si l'emploi total n'augmente pas ?
 - (document 4) comment prendre en compte les effets macroéconomiques transitant soit par la diminution de lademande privée (la baisse du salaire ou la hausse des prélèvements pour compenser les abattements de charges) ou de la demande publique (réduction des prestations) ?
Toutes ces questions sont difficiles. On attend simplement du candidat qu'il les pose, montrant ainsi qu'il n'y a pas d'évidence, qu'il faut un arbitrage (qui ne peut être que politique).
Les travailleurs non qualifiés ne sontpas seulement moins bien rémunérés, ils sont aussi plus souvent au chômage. Pour les économistes qui voient dans le coût du travail la principale cause du chômage, la solution passe par une réduction de ce coût. Des mesures de ce type ont été adoptées depuis le milieu des années 90 dans de nombreux pays développés. Elles participent à la recherche d'une plus grande flexibilité, mais elles vontaussi dans le sens d'une réforme plus large des relations qui s'établissent entre coût et rémunération du travail, incitation au retour à l'emploi et productivité.
Reconnaître que la réduction du coût du travail a des effets positifs sur la création d'emploi non , qualifiés, n'interdit pas de soulever les nombreux problèmes soulevés par cette stratégie.
I. Réduire le coût du travail non qualifiépour réduire le chômage de cette catégorie de travailleurs...
A. L'argumentation théorique ...
1) Le raisonnement microéconomique traditionnel et sa discussion.
Lien entre salaire réel, productivité et demande de travail.
Lien entre salaire réel et offre de travail et confrontation avec la demande : si le salaire réel s'ajuste, le chômage "involontaire" disparaît.
2) Les observations aux...
tracking img