La religieuse de diderot

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1464 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Religieuse de Diderot

--------------------------------------------------------------------------------

L'histoire originale est celle d'une religieuse du couvent de Longchamp, Marguerite Delamarre, dont tous les salons parisiens parlèrent beaucoup en 1758, lorsqu'il fut connu qu'elle avait écrit à la justice pour demander qu'on la délivra du cloître où ses parents l'avaient enfermée.Elle fut soutenue par un habitué du salon parisien de madame d'Epinay, amie de Diderot, mais elle n'en perdit pas moins son procès.

Cette oeuvre militante est née d'un assemblage de circonstances qui combinent la mystification, l'attendrissement et la colère. C'est un amalgame de pathétique et de farce. C'est une oeuvre rococo par sa structure en volutes: auteur, narrateur et héroine seconfondant à l'occasion.

Diderot et ses amis se mirent par jeu à imaginer ses aventures et inventèrent un personnage fictif, Suzanne Simonin, dont ils racontèrent les mémoires. La rédaction du livre par Diderot dura 20 ans, ironie et fiction s'y mèlent. Diderot alterne la farce et le pathétique, la fiction et l'illusion comme moyen d'arriver à l'essence du vrai. Cette "vérité idéale"se dégage dudialogue ironique entre Diderot et son lecteur.

Imperfections et illogismes: Diderot oublie parfois les temps superposés du récit ( le passé de l'histoire et le présent du récit. Oubliant que son héroîne écrit ses mémoires, il la fait vivre au présent pour préserver le suspence et l'innocence de son héroine. Il s'identifie à chaque instant de son devenir au mépris de la logique et de lachronologie. Par exemple,: soeur Ursule est déja morte quand on reparle d'elle. Il y a aussi la fausse naîveté de Suzanne qui prétend encore, au moment où elle écrit, attribuer les symptomes physiologiques de l'orgasme à l'extase de la musique.

La religieuse fut un sujet pris très au sérieux au XVIIIe où on pleurait beaucoup aux récits des épreuves subies par des victimes innocentes de l'injusticesociale ou la méchanceté de certains êtres humains.

Humour et colère, cynisme et attendrissemnt ne sont pas dans la culture française des combinaisons incompatibles. Le récit des persécutions subies pa Soeur Suzanne annonce les sévices des héroines de Sade.



Le références aux pages du textes sont en rouge pour l' édition "Folio-classique", et en noir pour l'édition "Classiques de poche"1er épisode: Histoire d'une capture: p.45 à 75 dans édition folio-classique ou p.43 à 72 dans l'édition classique de poche
Drame de famille : Suzanne est en état de révolte contre des parents bourreaux, Suzanne évolue de l'inconscience légère, à la résistance opiniâtre, puis à l'esprit de sacrifice. Elle accepte éventuellement d'être la victime expiatoire du péché maternel pour maintenir l'ordrefamiliale (p. 64 -66-67-70-71-72-114 dans l'édition folio-classique)
Dans sa famille comme au couvent Suzanne est en prison

chez les Simmonin:
atmosphère glaciale et sinistre de la maison
visage fermé de sa mère (mort, 88)
haine du père étranger (mort, 89)
au couvent Sainte Marie de la visitation: (47)
Hypocrisie (49, 53) :cajoleries, tendresse, douceur dans le but de retenirSuzanne non pas pour servir Dieu mais par intêret et avarice, pour profiter d'une pension de religieuse en plus (159).
persécution, violence (57, 62)
Le thème de la folie:
Les évanouissements (51), syncopes (57) et états seconds (61-86,136) symptômes morbides de la nuit de la conscience.
Apparition de la religieuse folle aux chaines brisées, victime de séquestrations, violences, crisesnerveuses,colères, suicide (53)





2ème épisode: Séjour à Longchamps (73-162)
Couvent à la mode, pour les filles de la haute noblesse et de la riche bourgeoisie. C'est un lieu mondain en contacte avec la société parisienne amateur de musique religieuse baroque. C'est là que Marguerite Delamarre passa 55 ans de sa vie.

Suzanne a acceptée dans un esprit d'expiation de racheter par son...
tracking img