La religion en 1952

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1356 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet n°2 : La Religion en Europe en 1560.

En 1562, éclate en France une série de conflits, les guerres de religions entre catholiques et protestants jusqu’à l’édit de Nantes de 1592 par lequel le Roi Henri IV, protestant convertit au catholicisme, reconnaît la liberté de culte aux protestants. Cette nouvelle religion trouve sa source dans la Réforme amorcée par Martin Luther.
On doit alorsse demander quels évènements à travers l’Europe ont conduit ce continent, à majorité Catholique au Moyen-âge, à se couper en deux à la Renaissance, Catholiques d’un coté, Luthériens de l’autre ?
Pour répondre à cette question, il est nécessaire de voir dans un premier temps la situation religieuse de l’Europe à la fin du Moyen-âge et au début de la Renaissance. Dans un second temps, nous verronscomment la diffusion de l’imprimerie et la vulgarisation en langues nationales de la Bible ont entrainé une contestation puis la réforme protestante et anglicane, lesquelles furent suivies par une réaction de l’Eglise Catholique au Concile de Trente. Nous finirons avec la situation religieuse européenne en 1560, à l’aube des guerres de religions entre Catholiques et Protestants.

A la fin duMoyen-âge, la situation religieuse en Europe a changé. Les Ottomans ont pris Constantinople le 29 mai 1453. La ville vestige de Romain était l'ultime dépositaire de l'Antiquité classique. Elle faisait aussi office de rempart de la chrétienté face à la poussée de l'islam. Les Croisades contribuent à semer une haine durable entre chrétiens (catholiques et orthodoxes), et entre chrétiens et musulmans.Après les croisades, les catholiques ne peuvent plus, durant cinq siècles, faire le pèlerinage de Jérusalem. Principalement, les Croisades, surtout la quatrième, sont un formidable transfert de richesses de l'Orient vers l'Occident. Ajouté à la fin de l’empire Byzantin, la fin de la Reconquista Espagnol par la prise de Grenade le 2 Janvier 1492 amène le monde Catholique a s’enfermé en EuropeOccidentale. Se repli sur lui-même, va amener les intellectuels de l’époque à s’interroger sur la pertinence des dogmes prêchés par l’Eglise catholique Romaine.
La diffusion de l’imprimerie, mise au point par l’Allemand Jean Gutenberg vers 1455, à Mayence, permet au livre, dont le prix est désormais accessible, de devenir le véhicule privilégié des idées dans chacune des langues nationales. Avec lavulgarisation de la Bible, elle a amené à la contestation et à la réforme protestante et anglicane, lesquelles furent suivies par une réaction de l’Eglise Catholique au Concile de Trente.
- La Bible de Gutenberg ou « Bible à quarante-deux lignes » est le premier livre imprimé en Europe à l'aide de caractères mobiles. Elle est imprimée sur du vélin et sans doute par économie sur du papierimporté d'Italie, elle reproduit le texte latin de la Vulgate de saint Jérôme : l'Ancien Testament occupe le premier volume et une partie du second, qui contient l'ensemble du Nouveau Testament. Elle permet la diffusion du savoir et surtout la traduction de la Bible du latin en langues nationales. En 1500, il y a déjà des imprimeries dans 236 villes européennes et on estime à 200 millions le nombred’ouvrages imprimés au XIV° siècle, dix fois plus qu’au siècle précédent.
- Amorcée dés le XV° siècle et culminante au XVI° siècle, la réforme protestante est moins une volonté d’un retour aux sources du christianisme qu’un besoin de considérer la religion et la vie sociale d’une autre manière. Elle reflète l’angoisse des âmes, par la question du salut, centrale dans la réflexion desréformateurs, qui dénoncent la corruption de toute la société engendrée par le commerce des indulgences et profitent de l’essor de l’imprimerie pour faire circuler la Bible en langue nationale, en montrant qu’elle ne fait mention ni des saints, ni du culte de la Vierge, ni du purgatoire. Commencée par Luther en Allemagne, ce moine allemand condamne les indulgences. Il étend l’idée que tout homme doit...
tracking img