La religion est-elle sans raison ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2242 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La religion est-elle sans raison ?

Sur un sujet comme celui-ci, il ne s’agit pas d’être dogmatique, ni dans un sens, ni dans l’autre. On n’attend pas de vous une diatribe contre la religion ni un plaidoyer en faveur de la religion ou de l’existence de Dieu. Il convient d’interroger le fait religieux comme un fait humain fondamental. Le fait religieux et la croyance traversent à peu près toutesles sociétés humaines, des sociétés primitives aux sociétés dites avancées. Il peut s’exprimer dans un monothéisme comme dans un polythéisme voire par une attitude religieuse dénuée de toute référence à une quelconque transcendance. En effet, certaines attitudes relatives notamment à la nation (hymne, drapeau, commémorations) peuvent rappeler l’attitude religieuse.

Historiquement, la religiona servi à la fois d’explication du monde et de fondement du lien social. C’est d’abord par les mythes que les hommes ont expliqué la naissance du monde (cosmogonie) et son fonctionnement (offrandes aux dieux, sacrifices pour tenter d’influer sur le cours du monde). Cette fonction de la religion, en particulier à partir de la naissance de la physique moderne (Galilée et surtout Newton) paraîtremplacée par la science. La religion et surtout les croyances qu’elle implique peuvent-elles être jugées à l’aune de la vérité scientifique ?

Le lien social, s’il en reste quelque chose, semble désormais s’appuyer sur autre chose qu’une religion commune.

Le fait religieux peut nous apprendre quelque chose de l’homme. C’est lui qu’il faut interroger en cherchant d’où viennent nos croyancesreligieuses et si elles sont rationnelles ou raisonnables. Avec la religion, l’homme bascule-t-il totalement dans l’irrationnel ? Si oui, ne peut-on pas malgré tout expliquer rationnellement ce qui serait alors une illusion religieuse ou l’existence d’un besoin de religion chez l’homme qui paraît également se définir comme un animal religieux ? Quand bien même la religion serait irrationnelle, nepeut-on pas avancer qu’elle n’en reste pas moins raisonnable ? Bref, peut-on concilier ou réconcilier la religion et la raison ?

Il convient également d’étudier le cas particulier de la croyance religieuse. En effet, toutes nos croyances, loin s’en faut, ne sont pas religieuses. La croyance s’oppose au savoir. Néanmoins, on peut soutenir qu’il existe différents degrés de croyances, des croyancesplus ou moins justifiées en raison : si je crois les théories qu’un professeur de physique avance, c’est que je reconnais qu’il a suivi une formation, réussi un concours et que ses compétences en la matière ont été reconnues par des autorités habilitées. En ce sens, ma croyance dans ce qu’affirme mon professeur de physique n’est pas totalement irrationnelle. De même, nombre de nos connaissancess’apparentent en réalité à des croyances plus ou moins justifiées : nous ne saurions, en effet, être capables de mettre en évidence les processus de validation de tout ce que nous savons ou croyons savoir. Qu’en est-il de la croyance religieuse ? Ai-je des raisons de croire en Dieu ? De m’adonner aux rites religieux ? Peut-on envisager une forme de religion dans les limites de la simple raison (sansréférence à une quelconque transcendance divine) ?

Définition de la religion :
La religion correspond à un culte rendu à une ou des divinités voire à la nature dans son ensemble considérée comme une divinité (panthéisme) ou attribue une âme ou un esprit à différents éléments de la nature (animisme).
Elle se traduit par un ensemble de croyances partagées par un groupe humain donné et de ritespratiqués par ce groupe. Les dogmes représentent des contenus spirituels auxquels le croyant adhère sans les remettre en question et qui seraient révélés. De même, en général, toute religion distingue un domaine sacré (séparé, intouchable) et un domaine profane. En ce sens, elle appartient aussi au champ des institutions sociales.

Définition de la raison :
La raison correspondrait à...
tracking img