La religion est l'opium du peuple

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (444 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
République gabonaise
Ministère de l'éducation nationale
Lycée National Léon MBA
Département de français

Exposé de français

Thème:

Schéma narratif de l'œuvre «Bourbier»

Présenté par:MAMBOUNDOU GRACE MELODIE
MBOULA MAPANGOU JERRY
MEDZA M'ESSONO ANGEL IRIS LAURY


Classe: 1re S2

Demandé par: Mme AYATSOU

Introduction

L’œuvre d’Armel NGUIMBI BISSIELOUretrace l’échec du voyage de MOUKAGNI dû au bourbier dans lequel l’ensemble des voyageurs sera victime. Cette œuvre présente la situation déshonorante du réseau routier gabonais aux citoyens. ArmelNGUIMBI BISSIELOU, au regard d’une telle situation prend le politique à témoin, le place devant ses responsabilités. L’auteur de Le Bourbier ne parvenant pas à trouver une autre expression pourfustiger ce désagrément, préféra parler de détournement de deniers publics, de gaspillage.

Situation initiale

Si les routes ne présentent pas un panorama reluisant, fiable, la faute incombenaturellement aux gouvernements,du moins aux politiques qui utilisent de l’argent à des fins subtiles.
Dans cette perspective, le personnage de MBA (chauffeur de la TOYOTA ) très embarrassé par l’étatd’enlisement dans lequel se trouve les véhicules et dans le même ordre d’idées de « faire comme ses patrons ».en foulant au pied l’autorité judiciaire par la pratique d’un transport clandestin illicite. Ainsidira t-il s’adressant à MOUKAGNI.« Tu sais ces gros bonnets, c’est des rapaces. Ils ont tout pillé et ils veulent toujours l’argent. Mais moi aussi je me débrouille avec sa voiture pour gagner ma vie.Je fais ce que je veux, je m’en fous… »(p.28) Dans cet esprit, l’auteur de Le Bourbier, entend, à la manière de ses pairs, gaffer le politique gabonais, l’élite gouvernante, responsable de lasituation du bourbier et donc du retard économique et politique que connaît le pays à travers l’échelle planétaire. Ainsi dira t-il :« Il y a une chose : si nous subissons le diktat de ces dirigeants en...
tracking img