La religion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (360 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DissertationsGratuites.com - Dissertations, mémoires, exposés, notes de recherche et commentaires composés Une base de données exclusive de dissertations pour les étudiants.S'inscrireConnexionDocument Sauvegardé AideS'inscrire

RECHERCHER

Page d'accueil» Sciences & Technologies» Sciences Cognitives
Religion
Religion

La religion

Introduction 2

I. Le fait religieux 2

A.Essai de définition du fait religieux 2
1. La dimension sociale 2
2. Le profane et le sacré 3
3. La règle du jeu 4

B. La religion comme dispositif moral et politique 4
1.Religion et morale 4
2. Religion et politique 5

C. Approche phénoménologique : les sentiments religieux et mystiques 6
1. Le sentiment « océanique » 6
2. Le frisson métaphysique 63. L’amour 8

II. Logique de la religion 8

A. Approche théorique 8
1. Ce que signifie « Dieu » 9
2. Les arguments en faveur de l’existence de Dieu 12
a. L’argument d’autorité 12b. Pas de création sans créateur 12
c. L’ordre du monde 12
d. La preuve par le désir 13
e. L’argument ontologique 13
3. La foi et la raison (Spinoza) 16
4. Leslimites de la raison (Pascal, Kant) 17
5. Vivre et connaître (positivisme, Russell, Freud) 20

B. Le problème du mal 22
1. Le mal n’existe pas 23
a. Le mal n’existe pas 23b. Le mal est la condition du bien 23
2. Dieu n’est pas tout-puissant 24
a. Le mal vient de la matière 24
b. Le mal vient des créatures (libre arbitre) 24
c. Dieu n’est pascause des détails 25
Conclusion 25

C. L’aliénation religieuse (Marx, Nietzsche, Freud) 26
1. Paradoxes éthiques et esthétiques 26
2. La religion est un instrument d’aliénation et dedomination sociales (Marx) 26
3. La religion est négation de la vie (Nietzsche) 27
4. La religion est la névrose de l’humanité (Freud) 29

III. La fin de la religion ? 29

A. « Dieu...
tracking img