La repression de la resistance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9234 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

Rappelons-nous cette période de l’histoire très importante pour notre pays. L’URSS ayant signé le ‘’pacte germano-soviétique ‘’ ne peut s’attaquer a l’Allemagne Hitlérienne. La France et l’Angleterre sont alliées durant ces batailles. Enfin, l’Allemagne, commander par Hitler, tente d’instaurer son régime à ses ennemis. A ce moment une guerre éclate, ont l’appela ‘’la drôle deguerre ‘’. (Nom donné par un certain Roland Dorgelès ). Elle durera du 3 septembre 1939 jusqu’au 10 mai 1940. On observa un conflit sans combat. Ni la France, ni l’Allemagne n’attaquaient. Les troupes françaises restaient derrière une ligne appelé ‘’la ligne Maginot ’’ tandis que les troupes allemandes se tenaient à l’ écart derrière ‘’la ligne Siegfried ‘’.C’est l’attaque surprise des allemands, àSedan, qui mit fin à cette guerre. Cette attaque offensive de la part des soldats allemands est du a un rendement de leur capacité plus intensive, la multiplication par deux de leurs moyens d’attaques (armes, chars…). Cela entraina la débâcle. Militaires, civils, tous participèrent à un exode vers la France libre, en 1940. Car à cette époque, la France est séparé en deux parties. Il y a la Francelibre et la France occupé par les allemands. C’est à cette même époque que le générale De Gaulle constitua son premier discours, qui se déroula sur la chaine américaine, la BBC, le 18 juin 1940. Un message d’espoir s’adressant a tous. Pour le général De Gaulle, la guerre n’est pas finie.

Discours du général De Gaulle :

Le 22 juin 1940, quatre jours après le discours du général De Gaulle, lemaréchal Pétain, et le représentant du troisième Reich allemand signent l’armistice. Une convention qui a été signée afin de mettre fin aux hostilités et d'établir les conditions de l'occupation par l'Allemagne, le sort des personnes capturées, déplacées ou occupées, la neutralisation des forces françaises, et le paiement de compensations économiques à l'Allemagne. C’est ainsi que la répressionde la Résistance en France, débute.
Nous nous demanderons par la suite, quels ont été les différents rôles tenus par les autorités d’occupation et par le régime de Vichy tout au long de la répression de la Résistance en France.
Premièrement, nous expliquerons comment cette répression c’est mise en place, en évoquant les dispositifs d’installation et les différents acteurs. En seconde partie,nous étudierons l’évolution de la Résistance face à la répression, en abordant les différentes étapes de 1940 à 1945, puis la lutte des résistants. En troisième partie, nous parlerons de ces derniers mois les plus émouvants, un ensemble de sentiments, de peur, de lutte, mais surtout de joie, grâce à la libération de la France. Enfin pour conclure notre dossier, nous établirons le bilan de cetteguerre. Un bilan humain, matériel mais aussi psychologique.

La résistance intérieure française appelée en France la Résistance, désigne l'ensemble des mouvements et réseaux clandestins qui durant la Seconde Guerre mondiale ont poursuivi la lutte contre l'Axe et ses relais collaborationnistes sur le territoire français depuis l'armistice du 22 juin 1940 jusqu’à la Libération en 1944.

Le régime devichy :
Le maréchal Pétain est nommé le 16 juin 1940 président du Conseil. L'armistice est demandé par ce dernier, et signé le 22 juin 1940. Le gouvernement, après l'occupation de Paris par les Allemands, s'installe à Vichy, en Zone Libre. Le 10 juillet 1940 les députés et les sénateurs votent en faveur d'une loi qui met fin à la troisième République. Sur 669 parlementaires, 569 votent pour et80 contre, tandis que 20 s'abstiennent. Les Français soutiennent Pétain car il est toujours considéré comme le "vainqueur de Verdun". Le régime de Vichy veut opérer une "Révolution Nationale". Une nouvelle devise est adoptée: "Travail, Famille, Patrie". Elle remplace "Liberté, Égalité, Fraternité". Vichy devient un régime autoritaire, corporatiste, antisémite et anticommuniste. Le nouveau régime...
tracking img