La republique de weimar

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2537 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 août 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La République de Weimar, analyse d’un échec

I Le suicide d’une République A/ Un accouchement difficile : la révolution de 1918-1919 B/ La question du régime : l’évolution vers le présidentialisme C/ La faiblesse des partis

II L’assassinat de la République A/ La conjoncture économique B/ Influence de la politique étrangère C/ Les forces extra républicaines

Bibliographie : • • • • • KLEINClaude, La République de Weimar, Paris, Flammarion, 1968 BARIETY Jacques et DROZ Jacques, République de Weimar et régime hitlérien, 19181945, Paris, Hatier, 1973 CASTELLAN Georges, L’Allemagne de Weimar, 1918-1933, Paris, Armand Colin, 1969 WAHL Alfred, L’Allemagne de 1918 à 1945, collection Cursus, Armand Colin, Paris, 1999 THALMANN Rita, La République de Weimar, Collection Que sais-je ?, PUF,Paris, 1986

La République de Weimar n’a vécu que 14 ans. Pourquoi 14 ans ? Après l’élimination des Spartakistes, les sociaux démocrates et leurs alliés tentent de donner à la nouvelle Allemagne les bases d’un régime démocratique. Une assemblée constituante, se réunit en février 1919 dans la petite ville de Weimar en Thuringe. La majorité Républicaine désigne Ebert comme premier président duReich avant de consacrer ses travaux à la rédaction d’une constitution qui entre en vigueur le 14 sept 1919 : la première borne chronologique est donc fixée. La seconde borne chronologique sera fixée en 1933 : en effet, même si la constitution de Weimar n’est pas abolie par Hitler elle tombe en désuétude en 1933, avec la suppression des partis et la mise au pas des oppositions. Cette brèveexpérience de la démocratie n’a-t-elle été qu’une parenthèse dans l’histoire de l’Allemagne, voire un temps faible de l’histoire allemande, entre les deux temps forts du IIe et du IIIe Reich ? Pourtant, après les difficiles années de mise en place du régime (1919-1933), le pays a connu une ère de stabilité, renforcée par la prospérité et la détente. La république de Weimar sombrera finalement en dans lemême temps que la crise de 29. Cependant, la question fondamentale demeure : comment et pourquoi une expérience de démocratie raisonnée a-t-elle pu aussi lamentablement échouer et dégénérer en un système qui ramène l’humanité en pleine barbarie ? C’est là l’essence du mystère de Weimar. Cette fin sans gloire était-elle inévitable ou bien faut-il croire que comme l’Empire romain, la République deWeimar ne s’est pas suicidé, on l’a assassiné.

I Éléments internes : le suicide de la République A/ Un accouchement difficile + pas d’intégration des masses Hésitation dans le mouvement révolutionnaire. Trois mouvements. Le premier est celui des partis du centre et de la gauche qui souhaitent établir une monarchie parlementaire. Deuxième mouvement : mouvement qui part de la base→aboutit le 7novembre, sans grande effusion de sang, à la chute de la monarchie bavaroise et 9 novembre, abdication de Guillaume II. Troisième mouvement : affrontement fratricide de l’hiver 1918/1919, arbitré par la caste militaire entre partisans de réformes dans le cadre d’une démocratie parlementaire et adeptes d’une révolution sociale sur le modèle bolchevique. - hésitation dans les masses → que les massesaient voulu la « révolution du 9 novembre » : Paix et démocratisation de la vie politique, s’est plus qu’évident. Les masses ne sont pas derrière les spartakistes parce que la révolution spartakiste ne les intéresse pas. On « choisit » donc la République de Weimar comme un choix par défaut, comme le plus dénominateur commun. Ce facteur commun va apparaître comme étant un régime parlementaire. B/Parlementarisme inefficace : la question du régime On a beaucoup critiqué la constitution entrée en vigueur le 11 août 1919 Le système électoral à la proportionnelle se trouvait inscrit dans la constitution. Le régime étant théoriquement parlementaire, le Reichstag, élu pour 4 ans, devait être au cœur du pouvoir. Le chancelier était un organe de liaison entre le Président qui le nomme et le...
tracking img