La resistance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3907 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Gandara Esteban
LA RESISTANCE
Sommaire 
-Introduction

I/ Qui s’occupe de la répression en France ?

1) La Gestapo.

2)La Milice.

II/ Comment font les résistants pour résister face à la répression allemande ? (ici en Haute-Marne)

1)Les Maquis.(en Haute-Marne)
2) Les FFI.(forces française de l’Intérieur)Conclusion

Introduction
Le gouvernement de Vichy commandé par le Maréchal Pétain à partir du 16 juin 1940 commence une forte collaboration avec les allemands :
* Juifs envoyés au camp de concentration.
* Français (hommes) envoyés au STO.
* La France divisée en deux.

Depuis que ce gouvernement est implanté, tout type de police s’est implanté en France :
* La Milice.
*La Gestapo.
* Les gendarmes français.
* La police française.

Mais face à cette violence, les gens qui n’acceptaient le gouvernement de Vichy ont décidé de resister face à l’oppression allemande, mais n’en n’avaient pas les moyens et ne savaient pas comment s’y prendre jusqu'à l’appel du 18 juin 1940 du Général De Gaulle depuis la BBC à Londres.



I/ Qui s’occupe dela répression en France ?

1) La Gestapo

La création par Goering.
C'est Hermann Goering, alors ministre de l'Intérieur de Prusse qui crée la GESTAPO (GEheime STAatsPOlizei) le 26 avril 1933. C'est alors la transformation de la police politique organisée par la République de Weimar en 1919 pour lutter contre les communistes. Goering décide de placer cette police politique sous l'autoritédu chef des services de police du ministère de l'Intérieur, Rudolph Diels et de lui donner des pouvoirs spéciaux. Cette nouvelle police se répand dans les divers Lànder (régions d'Allemagne) et se détache de l'administration normale pour passer sous l’autorité personnelle de Hermann Goering.

« Chaque balle qui sort
maintenant du canon d'un
pistoletde police est ma
balle. Si vous appelez ça un
meurtre, c'est moi qui suis le
meurtrier. J'ai ordonné tout
cela. J'y apporte mon
soutien. J'assume cette
responsabilité et je n'en ai
pas peur »

Hermann Goering, février 1933

La Gestapo passe sous la direction de Himmler.
Le 1er avril, Goering nomme le chef des SS Heinrich Himmler chef adjoint de la Gestapo en Prusse. Il succède à Rudolph Diels. En fait, dès ce moment, le véritable chef de la Gestapo est Heinrich Himmler. Chef de la police de Munich, puis de toute la police de Bavière, il soumet à son autorité toutes les polices politiques des Lànder (régions). Comme, en même temps, Himmler est chef suprême de la SS, la Gestapo devient rapidement la police politique de l’empire S.S.

 
« Une des tâches les
plusurgentes qui nous incombent
est de découvrir tous les
ennemis déclarés ou cachés
du Führer et du nazisme, de
les combattre et des
anéantir. Pour accomplir
cette tâche, nous sommes
prêts à verser non seulement
notre sang, mais aussi celui
des autres.»

Heinrich Himmler, 1er janvier 1934
Le chef de la Gestapo, sous les ordres de Himmler, est alors Reinhard Heydrich. La Gestapoparticipe alors activement à l'élimination du chef des SA, Roehm (30 juin 1934).
Des policiers professionnels.
La Gestapo est composée de policiers professionnels qui ont servi la République de Weimar et qui passent sans aucune difficulté au service de l'Etat nazi. Tel est le cas de son chef, Heinrich Müller, nommé à la tête de la Gestapo en 1935 après une longue carrière dans la police politiquede Weimar et qui n'adhère au parti nazi qu'en 1939. Il n'en reste pas moins que la Gestapo est une pièce maîtresse de l'appareil de répression aux mains des nazis.

« Article 1er : La Gestapo a
la tâche de rechercher toutes
les intentions qui mettent
l'Etat en danger, et de lutter
contre elles, de rassembler
et d'exploiter les résultats
des enquêtes, d'informer le
gouvernement,...
tracking img