La restauration monarchique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1399 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Nicole Montel
IUFM Aix
Agrégation interne 2004

Orald'agrégation: La Restauration

Définition du sujet: Restauration: le retour de la monarchie après l'Empire et l'épisode des Cent Jours. Limites de temps : 1814- 1830.
Mettre en valeur la globalité du sujet: les deux frères de Louis XVI au pouvoir: le retour des Bourbons.

Problématique: la Restauration dans son échec traduit-ellel'impossibilité française de construire sa démocratie libérale sur la monarchie constitutionnelle?

Temporalités: ce sujet met en valeur les temps longs: le retour des Bourbons rattache ces 2 rois à leurs prédécesseurs et à l'Ancien Régime ( la Charte octroyée est datée de la 19ème année de règne; la marseillaise est interdite et on retourne au drapeau blanc) et l'échec de la Restauration marque lafin de cette dynastie et l'impossibilité de s'inscrire dans le long terme désormais en faisant de la Révolution une sorte de parenthèse.
Ce sujet peut être étudiée dans son temps propre, un temps court ( 15 ans) qui a ses propres rythmes: 11 mois de royauté rétablie , 100 jours de retour à l'Empire, les deux règnes. Mais on peut aussi distinguer 3 périodes: l'essai d'une monarchie libérale: 1814-1820; le virage à droite ou la réaction de la France châtelaine: 1820- 1827; le triomphe des libéraux : 1827- 1830.
On peut aussi travailler cette période en mettant en valeur une histoire des générations: la génération romantique dont on suit les tribulations puisqu'elle passe de droite à gauche dans les années 20; la génération libérale: née avec le siècle ( Thierry, Guizot, Mignet et Thiers,Rémusat, Sainte- Beuve, Cousin): la révolution était nécessaire mais elle est finie.

Lectures de la Restauration: une lecture qui explique l'échec par une monarchie qui rêve de retourner à l'AR. Une autre lecture montre une monarchie limitée qui vire à la monarchie constitutionnelle: les Français font l'expérience du parlementarisme, le droit de pétition, d'amendement , la responsabilitécollective du gouvernement devant la Chambre des députés passent peu à peu dans la pratique. Si l'empire a forgé l'administration française, la Restauration a forgé nos institutions politiques, l'armature de notre démocratie parlementaire. L'intérêt de l'étude de la période 1815- 1848 est de mettre l'accent sur le moment anglais de l'histoire française: si la monarchie constitutionnelle a échoué commerégime, elle a tout de même eu le temps de produire les formes pratiques de la démocratie libérale.

Comment analyser l'échec de cette nouvelle tentative de monarchie constitutionnelle en France?
Quand on analyse la Restauration, on peut évidemment expliquer l'échec par les circonstances: un souverain qui fait preuve d'un incroyable dogmatisme, c'est l'analyse d'Emmanuel de Waresquiel.
PierreRosanvallon inscrit l'expérience politique de la Restauration dans une suite qui a commencé en 1791 et se poursuit en 1830: 3 expériences, trois échecs. Il met en évidence le passage difficile de la France de l'absolutisme à la démocratie. Il compare la France aux autres pays européens: la monarchie constitutionnelle a réussi quand elle correspondait au gouvernement mixte, un pouvoir de compromisentre monarchie absolue et démocratie; ou bien quand elle était conçue comme un pouvoir neutre( la monarchie représentant le pôle d'équilibre garantissant les libertés , n'étant ni investi par l'exercice de l'autorité ni la fabrication des lois); or en France, la théorie du gouvernement mixte n'a pas pu s'imposer car elle présuppose un éclatement, un partage et une redistribution de l'autorité;ceci n'est pas compatible avec l'idée française d'une souveraineté une et indivisible ( Rousseau…).; l'analyse de Charles X est que la monarchie ne se pense que sous l'angle de l'absolutisme car sinon, elle risque de se dissoudre dans la démocratie et de ne devenir qu'une république déguisée. Les ordonnances de 1830 font du souverain le principe générateur de toute loi et même de la constitution....
tracking img