La revolution francaise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (549 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
COMPOSITION D’HISTOIRE

La Révolution Française est

Nous avons dans un premier temps une société divisés en trois ordres, au sommet de l’échelle de la société il y a leClergé qui prie. Il y a différents membres au Clergé, il y a les membres du haut clergé - évêques, chanoines ou abbés qui sont à peu près tous issus de la noblesse. Le bas clergé est composé des curés etvicaires et pour finir il y a le clergé régulier. Ensuite nous avons la noblesse qui combat et qui n’est pas toujours riche contrairement a ce que l’on peut penser. Dans cette noblesse il y avait lesfamilles anoblies par un acte formel du roi, et ceux qui ont été anoblis par charge et fonction. La noblesse conservait de vieux droits féodaux comme les droits de justice, de chasse, cens, corvées,banalités, redevances diverses. A la fin de l'Ancien Régime, les nobles tenaient à conserver leurs privilèges, mais la plus grande partie de la nation voulait aboutir à l'égalité sociale. La noblesse estune classe d’homme qui par leur naissance jouissent de certains privilèges ou possèdent juste des titres qui les différencie des autres citoyens. Le tiers état est composé des bourgeois souventfortunés, actifs, influents, ambitieux. Plus bas dans l'échelle, les boutiquiers, artisans ou ouvriers, parfois aisés, parfois misérables et enfin, les paysans dont les conditions de vie et d’existencevariaient selon ce qu’ils leur appartenaient c’est à dire : propriétaires fonciers, fermiers, métayers etc. Les revendications que mène le tiers état opposent à celui-ci la noblesse, car le tiers étatveut une nouvelle réforme alors que la noblesse veut encore plus de privilèges. Parmi ces privilèges des nobles il y a celui de ne pas payer de taxes. Le tiers état et la noblesse n’ont pas les mêmesprivilèges et les mêmes buts car le tiers état doit lui cependant en plus d’être le plus bas placé dans l’échelle sociale, payer des impôts. Les paysans devaient la dîme au curé, la corvée et le cens...
tracking img