La rose et le reseda

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (582 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA ROSE ET LE RESEDA, LOUIS ARAGON.

I) Le poème d'Aragon évoque l'une des périodes les plus sombres de l'Histoire de France

Le combat dont il est question est celui pour la libération de laFrance. On ne peut que relever la personnification / allégorie de notre pays: V3/4 « Tous les deux adoraient la belle Prisonnière des soldats », V15/16 « Tous les deux étaient fidèles Des lèvres du cœuret des bras », V45/46 « Répétant le nom de celle Qu'aucun d'eux ne trompa ». On voit bien se développer avec le motif de la jeune fille le thème de l'amour et de la fidélité pour/à la France.Cette guerre pour la France est une guerre de libération, de résistance, contre la barbarie. On notera le champ lexical martial: « prisonnière, soldats, combat, citadelle, mourra, sentinelle,rebelle ... ». On relèvera aussi la métaphore de la France attaquée au vers 21 « quand les blés sont sous la grêle ».

Ce combat est un combat à mort: les résistants y laissent leur vie en tombant sous lesballes de l'occupant comme cela est indiqué aux vers 28 à 30. Les survivants quant à eux se retrouvent en prison pour être exécutés le matin. Nous pouvons relever l'hypallage du vers 41 « l'aube cruelle »ainsi que la métaphore des sanglots mués en « glas » au vers 40. Pourquoi ne pas voir ici ce qui suivra la publication de la célèbre Affiche rouge?

II) L'union dans le combat est sans doute lepoint central du poème, contenu en filigranes dans le titre: Louis Aragon montre que chacun doit mettre de coté ses désaccords pour chasser l'occupant. La rose devient alors le symbole des catholiques,par la pureté qu'elle évoque, et le réséda quant à lui représente ceux qui ne croient pas.

En observant le poème, on remarque qu'il est construit comme une chanson, selon une structure très simpleconstituée de sixains comportant toujours le même refrain: « Celui qui croyait au ciel Celui qui n'y croyait pas »: parallélisme et antithèse mettent en valeur les convictions radicalement opposées...
tracking img