La route

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2080 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Route, Cormac McCarthy

Situation

De nos jours, il est possible d’entendre que l’avenir de l’être humain est menacé puisque, par sa faute, il tend à détruire lentement mais sûrement son milieu. Nous sommes donc insultés de meurtriers car le Monde se meurt devant nous et que nous n’agissons pas. A chaque seconde, la situation s’empire et l’avenir s’obscurcit ; mais les intérêts économiquesactuels l’emportent sur la sauvegarde urgente de notre Monde.
Ce roman écrit par Cormac McCarthy en 2006, peut s’inscrire dans la lignée des œuvres engagées. En effet, il décrit un Monde dévasté par un cataclysme inconnu qui peut être naturel (météorite) ou bien provoqué par les hommes (nucléaire). Le feu a tout brûlé et a ravagé la faune ainsi que la flore, les villes et les campagnes. LeMonde n’est plus : il est masqué par des nuages de cendres qui plongent les quelques survivants dans un milieu obscure où le Soleil n’apparait plus. De plus le sol en est recouvert et ajouté au manque de lumière, ceci rend impossible l’agriculture. L’auteur met donc en avant l’idée que notre avenir s’inscrit en pointillé, et montre que le contexte de bouleversements climatiques ainsi que desmanipulations nucléaires mettent en péril notre futur.
Ainsi dans ce paysage apocalyptique, un père et son fils vont ; voire même errent sur les routes en direction du Sud. Ils ne possèdent presque rien à part un caddie et leur sac à dos, avec à l’intérieur un peu de nourriture qu’ils trouvent en chemin. Sous la pluie ; dans la neige et le froid ils avancent vers les côtes du Sud avec la peur au ventre,celle de rencontrer les hordes de sauvages qui terrorisent ce qui reste de l’humanité. Le récit décrit donc leur périple, sans que l’auteur ne les nomme, traversé par des hauts et des bas mais qui est remplit de messages censés nous incités à prendre conscience sur ce que nous sommes et ce qui peut être caché en nous tous.

Résumé

Le récit débute donc par un cataclysme qui réduit le Mondetout entier à néant et qui tue la quasi totalité de tout ce qui peut y vivre. Au moment de cette catastrophe l’homme et sa femme attendent un enfant, mais la mère ne veut pas lui donner la vie puisqu’elle ne veut pas l’amener à vivre ainsi. Apparaît donc l’une des scènes les plus marquantes à mes yeux, le moment où une mère veut renoncer à son enfant et donc à l’essence même de notre existence ;c’est-à-dire de se reproduire et de donner vie. Dans le fond, c’est le premier fait marquant du roman qui, au final, en est plein. Cependant, l’accouchement à bien lieu mais dans des conditions atroces qui voit en fin de compte la naissance d’un petit garçon. Au fur et à mesure le temps passe et le petit grandit, mais la mère ne plus supporter cette vie et décide de s’en aller, alors que jusqu’ici lestrois personnages vivaient dans leur maison. Cette fuite est en faite un moyen pour elle de se suicider et marque le commencement pour le père et le fils de leur périple sur la route.
La suite est marquée par de multiples faits frappants, comme la fois où ils rencontrent un groupe d’assassins cannibales qui partent à leur poursuite. Qui plus est, il y a aussi le passage où ils rencontrent unemaison qu’ils pensent abandonnée mais qui est en réalité le repère de dangereux tueurs assassins, véritables hommes retournés au stade de l’animalité si ce n’est plus bas encore. Le père et le fils y entrent, et découvrent dans la cave des êtres humains qui servent de repas aux tueurs. En découvrant cela, ils tentent d’échapper au plus vite mais à ce moment là les méchants reviennent et comprennenttout de suite que quelqu'un est entré. Les deux personnages réussissent tout de même à s’échapper, et peuvent continuer leur chemin au milieu de ce Monde anéanti. D’autre part, on ne se rend vraiment compte que vers la moitié du livre que le père est atteint d’une maladie grave et que sa toux n’est pas anodine. En effet, on peut penser que cela provient du fait que toutes les cendres qu’il a pu...
tracking img