La rupture extrait de le metier de sociologue de pierre bourdieu, jean claude chanboredon, jean claude passeron

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2460 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA SITUATION DE LA PRESSE AU CAMEROUN

L’univers médiatique du Cameroun est aujourd’hui plus que jamais riche et diversifié. En près de 120 années d’existence dans le pays, jamais les organes de presse n’avaient atteint d’effectif aussi pléthorique que ceux que l’on peut noter aujourd’hui. Une diversité qui vient corroborer l’existence de la liberté de la presse dans le pays.

La PresseEcrite
En effet depuis le vote par l’assemblée nationale de la loi libérale sur la liberté de la communication sociale du 19 décembre 1990 et plus encore la suppression de la censure administrative préalable par la loi du 4 Janvier 1996, le nombre d’organes de presse écrite s’est multiplié de façon vertigineuses. Les journaux qui se comptaient a peine en dizaines entre 1966 et 1990 sontaujourd’hui estimés a plus de deux cents (200). La presse publique est représentée par le seul quotidien national bilingue Cameroon Tribune ; le reste étant des journaux appartenant a des groupes et individus privés. Parmi ces organes de presse on peut citer Le messager, Mutations, Le jour, La nouvelle Expression, La voix du Paysan ce ci pour la presse francophone ; et The Post, Eden,Star, The Herald pour la presse anglophone.

Le secteur privé conserve la primauté au Cameroun aussi en ce qui concerne les medias d’émissions : la Radio et la télévision.
Television
Pendants deux décennies, le monopole du secteur de l’audiovisuel a été celui du Service publique par la CTV et plus tard la CRTV. Et, depuis Le décret d’application (n° 2000/158 du 03 avril 2000) fixant lesconditions et les modalités de création et d’exploitation des entreprises privées de communication audiovisuelle , le monopole de l’Etat sur les ondes a été abrogé.
Aujourd’hui encore la CRTV reste le seul media audiovisuel public le reste du secteur étant saturé par les organes privés dont la plupart émettent uniquement dans les zones urbaines. Ces chaines se sont carrément multiplié surtout du faitde la décision du Chef de l’Etat de viabiliser les structures médiatiques grâce a l’octroi d’une aide publique a la communication privée inscrite désormais dans la loi des finances du Cameroun et par la politique d’une exonération totale sur le matériel informatique et sur La TVA des intrants servant a la production des supports de production audiovisuelles. Les principales chaines detélévision émettant au Cameroun sont : Canal 2 International, Canal 2 Info, STV1, STV2, EQUINOX TV, DBS, VISIO 4 , ARIANE TV, LTM, NEW TV, et SAMBA TV. On compte aussi de nombreuses chaines thématiques distribuée uniquement sur numérique et câble dont Multimédia, Channel Series, Channel Music….
Radio
La radio quant à elle connait une plus grande émergence. Les chaines de radio sont toute aussi passédu monopole de la CRTV a l’appropriation et la domination par le secteur privé. On compte aujourd’hui près d’une centaines de chaines émettant sur le territoire en Modulation de Fréquence ( FM). Le service public en compte une quinzaine dont le poste national, les stations régionales reparties dans les 10 régions du pays et 5 chaines commerciales. A celles la, s’ajoutent un nombre considérablesde stations privés reparties dans les différentes régions du pays : Equinox radio, Sweet FM, RTS, Magic FM, Sky One Radio, Radio Vie Nouvelle, Radio Batcham…
Internet
On constate aussi que les medias au Cameroun ne sont pas restés en retrait par rapport au développement des technologies de l’information et de la communication. Avec l’émergence d’internet cette dernière décennie, la pressecamerounaise a su se faire un place non négligeable et aujourd’hui l’on dénombre des centaines de sites web et blogs d’information disponible sur la toile. Déjà, quasiment tous les journaux publiés au Cameroun possèdent un site web, a ceux-ci s’ajoutent les sites d’informations indépendants ainsi que les blogs des journalistes camerounais qui relayent instantanément l’information à travers...
tracking img