La russie et le monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2984 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction : la Russie entre héritage et rupture. 
La disparition de l’URSS est « la plus grande catastrophe géopolitique du siècle » (Poutine, Discours  au Parlement, 26 avril 2005). A la suite de cette « catastrophe », l’Union éclate en 1991. Des 15 États  nés, la Fédération de Russie est le premier héritier de l’ex‐URSS :     Le plus peuplé : 141,9 M en 2009 (source : Rosstat). Le seul à posséder encore l’arme nucléaire  La première économie de la zone ex‐URSS 

D’où la volonté des élites politiques russes d’une restauration du prestige et du rayonnement russes  (ex : 22e JO d’hiver en 2014 à Sotchi, sur la mer  Noire), en liaison avec la prospérité retrouvée des  années 2000.   La Russie actuelle s’inscrit donc entre héritage et rupture.     Ne peut plus prétendre au statut de superpuissance. > repenser la place de la Russie dans le  système monde.  Gérer  au  mieux  l’irruption  de  l’économie  de  marché  après  plus  de  70  ans  d’économie  administrée.  Redéfinir les rapports entre l’État et l’individu après la quasi disparition du filet de protection  de l’État. 

D’où la définition depuis bientôt 20 ans d’un nouveau modèle social, économique, politique, et des nouvelles formes d’organisation géographique qui en découlent. Il s’agit bien d’un nouveau modèle  sui  generis,  profondément  original,  et  pas  d’un  pays  en  transition  vers  un  système  plus  ou  moins  libéral et démocratique, à l’européenne ou à l’américaine.   Après  dix  années  de  choc  et  de  désorganisation  –  la  décennie  Eltsine  –  l’ère  Poutine  (2000  à aujourd’hui) marque l’accélération du passage à une vision réaliste de la place de la Russie nouvelle  dans  le  monde.  La  « restauration  poutinienne »  met  en  place  une  recentralisation  politique  sans  remise  en  cause  de  l’économie  de  marché,  même  si  l’État  veille  à  ses  prérogatives  dans  tous  les  secteurs jugés stratégiques. Trois idées essentielles structurent cependant la géographie de la Russie nouvelle :    La pérennité d’une conception autoritaire de l’État et l’échec de l’implantation d’un système  démocratique libéral. Cette conception de l’État perdure depuis le système soviétique, mais  au‐delà remonte aux tsars.  La  polarisation  croissante  de  l’espace.  En  raison  de  la  crise  née  de  la  chute  de  l’URSS,  les moyens d’intervention sur l’espace, de production et de gestion du territoire, ont conduit à  une  accentuation  majeure  des  disparités,  aux  deux  échelles  continentale  (centres  et  périphéries) et micro‐régionale (îlots de prospérité et espaces à l’abandon).   La  rapidité  des  mutations  en  cours.  En  vingt  ans,  le  pays  a  connu  une  recomposition  complète sur tous les plans.    





 

 



Thème 1 : La Russie et le monde. 
 Problématique :  Quelle  gestion  de  l’héritage  diplomatique  et  militaire  de  l’URSS ?  Comment  la  société russe a‐t‐elle vécu la rupture ? Quelle est la nouvelle politique vis‐à‐vis de ses voisins ?  Introduction : URSS = pays exceptionnel, en position singulière dans l’histoire mondiale. La Russie du  XXIe siècle est‐elle redevenue un pays comme les autres ? 

I.
 Une puissance militaire et diplomatique en rétraction. 

Sur le plan diplomatique et militaire, la Russie a fait jouer son droit d’aînesse et a hérité de l’essentiel  des capacités militaires de l’URSS :      Puissance nucléaire reconnue > membre permanent Conseil de sécurité (droit de veto).  1e puissance militaire mondiale, tant conventionnelle que nucléaire (voir doc. 01_01).  Transfert des armements nucléaires présents dans autres Rép. Soviétiques, qui ont choisi de  devenir  des  États  non‐nucléaires  (Biélorussie,  Kazakhstan,  Ukraine,  qui  adhèrent  au  TNP  entre 1993 et 1994, transfert des ogives terminé en 1996 en Biélorussie/Belarus). 

Mais il a bien fallu faire preuve de réalisme et se plier aux nécessités d’un État devenu impécunieux.  

A.
 ...
tracking img