La russie : nouvelle puissance?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3767 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’URSS bénéficiait d’un rayonnement symbolique qui avait de fortes répercussions identitaires sur la population. L’éclatement de l’Union soviétique a mis un terme à cette identification populaire. Depuis 1991, la Russie est un Etat souverain sur la scène internationale privé de nombre d’atouts soviétiques. Cette situation est vécue par beaucoup comme une humiliation, en particulier par rapport àl’Occident.
Néanmoins, la Russie reste la plus grande et la plus puissante des ex Républiques soviétiques avec pour héritage un potentiel mais aussi un passif d’un des deux grands de la Guerre froide. La « nouvelle Russie » dans les frontières délimitées en 1991, est donc un Etat en recomposition, qui se reconstruit, dans les différents aspects de son fonctionnement.
Depuis l’arrivée aupouvoir de Poutine en 2000, la nostalgie de l’empire disparu a accouché d’une idéologie officielle qui aspire à ressusciter la puissance russe et à reprendre le contrôle des ex-républiques soviétiques. Dès lors, nous pouvons nous demander si la Russie peut acquérir le statut de nouvelle puissance ?
Afin de présenter une analyse objective et nuancée, nous étudierons d’abord les atouts et faiblessesinitiales de la Russie pour montrer comment elle réussit à s’inscrire dans la mondialisation. Toutefois, en tant qu’Etat en recomposition, la Russie reste bridée par des pesanteurs lourdes à dépasser.

Tout d’abord, la Russie doit composer avec divers atouts et faiblesses, aussi bien sur le plan du territoire et des systèmes productifs que sur la nécessité de recomposer un Etat, qui resterainscrit dans un volontarisme important.
Le 21 décembre 1991 l’URSS s’effondre suivie d’une succession d’indépendance des républiques qui la constituaient. Dès lors, malgré l’amputation du quart de son territoire, la Russie devient le plus vaste Etat de la planète : son territoire s'étend d’ouest en est (de Kaliningrad à Vladivostok) sur plus de 9 000 km pour une superficie de 17 millions de km² etcompte neuf fuseaux horaires. Cependant, malgré son immense territoire, la Russie doit faire face à des contraintes naturelles qui la referment sur elle-même. Avec un climat continental et polaire, la Russie se caractérise par des milieux froids et hostiles sur la majeure partie du territoire et particulièrement dans l’extrême Nord et Nord Est. C’est pourquoi l’océan glacial arctique resteimpraticable durant de longs mois. Et puis, à l'est et au sud-est, de hautes montagnes isolent la Russie de la côte pacifique, notamment le massif de Verkhoïansk et la chaîne de volcans de la presqu’île du Kamtchatka, dominée par le Klioutchevskoï, un strato-volcan de 4 835 mètres.
Cependant, l'étendue du territoire offre d'importantes richesses naturelles, comprenant d'énormes réserves de pétrole, degaz, de charbon, de produits forestiers, et la plupart des minéraux stratégiques. Ce potentiel en ressource de la Russie fait plus de 20 % des stocks mondiaux. Cela assure la place spéciale de la Russie parmi les pays industriels. La Russie prend effectivement la première place dans le monde par ses stocks du gaz (32 % des stocks mondiaux, 30 % de la production mondiale); la deuxième place par sonniveau de la production du pétrole (10 % de la production mondiale) et la troisième place par ses stocks du charbon. Mais cette extrême richesse est confrontée à des difficultés d’exploitation et d’acheminement. En effet, bien qu'en quantité considérable, toutes ces ressources naturelles ne sont pas exploitées, notamment à l'est de la Sibérie (froid polaire l'hiver -40°, chaleur lourde pendant lecourt été 30°). Les moyens qu'il faudrait mettre en œuvre seraient considérables et particulièrement coûteux. De plus, il est difficile de trouver des volontaires pour aller dans des régions aussi isolées. Exceptées les régions à l'ouest de la Volga et le sud de la Sibérie, les réseaux de transports ne sont pas assez nombreux ni vraiment performants. Plus on va à l'est, plus les réseaux sont...
tracking img