La séparation des pouvoirs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (427 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
SUJET
Le rôle de la séparation des pouvoirs en France
Montesquieu prône la séparation des pouvoirs, gage des libertés individuelles contre l’absolutisme et le despotisme… Uneséparation visant à arracher des mains du roi le pouvoir de légiférer. Montesquieu est tout d’abord parti d’un constat selon lequel un homme qui aurai trop de pouvoir serait porté à en abuser. Noussommes alors au 18ème siècle et presque tous les régimes monarchiques en Europe fonctionnent sur la base d’un système où le monarque réunit tous les pouvoirs, ce qui conduit à de lourds abus depouvoir. Louis XIV par exemple sera un adepte des lettres de cachet (décisions transmises par lettres signées du roi visant à enfermer ou exiler des individus), qui sont le symbole même d’une justicepersonnelle du monarque. C’est aussi lui qui élaborai et faisait respecter les lois, ce qui posait un réel problème de liberté car tout pouvoir émanait de lui et comme il n’existai aucun contre-pouvoirpour contester le sien alors les abus de pouvoir ne se comptais plus. Une séparation des pouvoirs, détenu chacun par un organe différent et indépendant, serai une solution contre cet absolutisme et cedespotisme. Chaque organe aura une fonction propre à lui (législatif, exécutif et judiciaire) et n’empiéterai pas sur le pouvoir d’un autre organe. Cela est censé garantir les libertés individuelle etfaire en sorte qu’aucun despotisme n’arrive au pouvoir.
*Une séparation *qui force à la coopération entre les pouvoirs. ... qui tend à changer de visage avec le temps et la pratique.*Après la théorie, la pratique voit le retour d’une certaine confusion des pouvoirs entre le législatif et l’*exécutif Mais aussi entre l’exécutif et le judiciaire La constitution neparle pas d’un pouvoir mais plutôt d’une autorité judiciaire. Des questions sur la véritable autonomie de cette dernière ce pose. En effet l’Etat c’est ingérer à plusieurs reprise sur des décisions...