La sanction

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2388 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Le sens de la sanction dans l’action éducative

Le règne de l’autoritarisme, même si les thèmes de la répression et de la discipline sont de retour, est mis à mal et ses nuisances reconnues. Aujourd’hui, l’éducation distingue la sanction qui s’attache à l’acte, de la punition qui s’en prend à la personne. Les parents comme les professionnels reconnaissent que sans légitimité il est impossibled’asseoir leur autorité et de faire accepter une sanction. Une légitimité qui se gagne dans le respect, la fermeté et la prise de conscience de l’acte commis

L’autoritarisme qui domina longtemps le monde de l’éducation (l’enfant ne parlait à la table familiale que pour répondre aux questions que lui posaient les adultes) a pu trouver son antinomie dans l’enfant-roi (à qui on ne refuse rien et quifait ce qui lui plaît quand il le veut). Entre ces deux extrémités, l’on trouve de nombreuses situations intermédiaires. Au cœur de l’attitude propre à chaque éducateur (familles, enseignants, travailleurs sociaux), il y a la question de la sanction et sa forme répressive, la punition. Là encore, entre « qui aime bien, châtie bien » qui resta un leitmotiv pendant des millénaires et le slogan de1968 « il est interdit d’interdire », toute une palette de comportements se déploie. On connaît ainsi cette incompréhension de certaines familles immigrées confrontées au signalement transmis au juge des enfants, quand elles ont voulu punir leur enfant d’une bonne raclée. Elles ne comprennent pas toujours ce qu’on leur reproche, elles qui ne veulent que le bien de leur progéniture. À l’autre opposé,se développe depuis quelques années une nouvelle théorie, celle de la pédagogie non punitive qui affirme qu’en aucune circonstance, la punition ne peut être une solution. Faire le point sur cette question s’avère donc d’une grande pertinence. L’association Anthéa organisait les 19 et 20 mai 2008 à Marseille, deux journées d’étude intitulées « Sanction et punition dans l’éducation de l’enfant etde l’adolescent » 1 . De quoi nourrir notre réflexion à ce sujet.

Quête de l’autonomie
Commençons donc par le commencement et plus particulièrement par ce qui attend l’enfant. La construction de son psychisme est étroitement liée à la présence rassurante de l’adulte à ses côtés, expliqua Sabine Domenichino, pédopsychiatre. Si le fœtus est très vite compétent, apprenant dès le troisième mois degrossesse à faire des galipettes et à sucer son pouce, le bébé n’a rien à lui envier, lui qui, dès la naissance, montre des aptitudes innées, comme fixer les visages, vocaliser ou établir un contact du regard. Cette recherche relationnelle tient à un équipement qui a la particularité de ne pouvoir se développer pleinement qu’en interaction avec son environnement. C’est que la part de l’instinctdans l’humanisation du petit humain est minime, en comparaison de tout ce que va lui apporter sa confrontation à ses parents, puis à ses pairs. Le bébé peut réussir à gérer tout seul ses émotions positives. Pour ce qui est des sentiments négatifs susceptibles de le terroriser, il a impérativement besoin de l’aide de l’adulte, seul capable de mettre de l’ordre dans le chaos qui l’assaille alors.C’est dès ce moment que commence l’œuvre éducative qui va mener l’enfant vers l’autonomie tant physique que psychique, autonomie qui doit lui permettre non seulement de décider de suivre ou de déroger à une loi, mais aussi d’assumer les conséquences de ses choix. Ce rôle de sécurisation de la part de l’adulte, qui fixe les limites de ce qui est autorisé et de ce qui ne l’est pas, est l’une desconstantes universelles qui permet de structurer ce que deviendra l’enfant.

Enjeu de la soumission
Voilà donc le bébé dans un rapport de grande dépendance à l’égard des adultes qui l’entourent. La qualité des relations que ces derniers tisseront autour de lui a fait l’objet d’une recherche initiée par John Bolby, pédiatre et psychanalyste anglais, qui distingua entre un attachement sécure et un...
tracking img