La satire dans candide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (895 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA SATIRE DANS CANDIDE

INTRODUCTION

Le conte philosophique Candide (1759) est l'ouvrage le plus connu de Voltaire, le grand philosophe français du XVIIIème siècle. L'auteur déjà âgé de 65 ansnous présente un tableau du monde de son époque par l'intermédiaire d'un jeune héros que ses voyages amènent à jeter un regard innocent sur les situations les plus dramatiques de son temps. Le genre duconte philosophique allié à celui du roman d'aventure permet de présenter de manière vivante une partie des réflexions qui se trouvaient développées sous une forme plus théorique dans l'Encyclopédiede façon à favoriser leur vulgarisation. L'ouverture du conte est révélatrice de cette méthode et nous analyserons successivement dans ce passage les éléments qui relèvent du conte puis la manièredont l'auteur les utilise pour dresser une satire de la noblesse et d'une certaine conception de la philosophie.

I) LA SATIRE DE LA NOBLESSE

a) La satire des préjugés
A l'origine, Candide est unbâtard malgré ses qualités nettement supérieures à celles de son entourage. S'il vit en marge de la société, cela est dû aux préjugés de sa mère qui a refusé d'épouser le père de son enfant, un bon ethonnête gentilhomme dont l'arbre généalogique n'était pas assez prestigieux. Les allemands sont en effet considérés par Voltaire comme le peuple chez lequel les préjugés nobiliaires sont le plusfortement ancrés.

b) Les apparences
Le baron et la baronne ne sont pas des personnages aussi importants qu'ils veulent le faire croire. Voltaire nous met sur la piste en nous informant qu'ils ont unchâteau avec une porte et des fenêtres, ce qui semble être un minimum. Une tapisserie dans la grande salle, des chiens pour éloigner les voleurs de poule et des palefreniers pour s'occuper des chevaux.Mais toute cette vie domestique assez modeste est parée d'un éclat ridicule : le baron parle de sa meute, de ses piqueurs, de son grand aumônier. Le titre de Monseigneur est attribué au baron par un...
tracking img