La schizophrénie. représentation de choses, représentation de mots.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (796 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Schizophrénie.
Représentation de choses, représentation de mots.

Arrivé à un moment charnière de sa carrière, fonder ses théories sur l’inconscient est un enjeu majeur pour Freud. Cela passepar un renoncement au langage scientifique de la neurologie pour amorcer un nouveau discours : La Métapsychologie. « Bien loin derrière se trouve mon enfant idéal, l’enfant de mes peines, laMétapsychologie » (lettre à Fliess, 17/12/1896)

Ce mot qu’il invente veut dire : « après la psychologie », c’est à dire, celle de l’époque qui ne s’intéresse qu’aux phénomènes conscients.

Il signifieégalement la création d’un langage particulier réservé à la description et la compréhension de l’inconscient : « Nous ne trouverons pas déraisonnable de distinguer par un nom particulier le mode deconsidération qui est le plein achèvement de la recherche psychanalytique. »

En 1915 il rédige les 5 premiers essais regroupés dans « Métapsychologie ».
Les deux extraits que nous avons a lire sous letitre de La schizophrénie, Représentation de chose, représentation de mot sont tirés du chapitre «identification de l’inconscient ».

Au début du premier extrait, Freud montre son attachement à soninvention, sa découverte : l’inconscient, qu’il appelle et traite comme un personnage de roman : « l’énigmatique Inconscient » pour lequel l’analyse d’une des affections qu’il nomme les psychonévrosesnarcissiques est le meilleur moyen de « l ‘approcher » et la promesse de le « rendre saisissable ».

Freud va nous présenter une première hypothèse :
Dans le cadre de ce que Freud appelle encorePsychonévroses narcissiques, il veut caractériser « la démence précoce de Kraepelin « (indiquant le nom de schizophrénie, inventé par Bleuler, qu‘entre parenthèse!) par ce qui la caractérise enopposition aux névroses de transfert.
Dans les névroses de transfert 1) la libido investit un objet fantasmé 2) intervient le processus de refoulement 3) l’Investissement d’objet subsiste dans...