La science fiction

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2188 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
T.P.E
Thème de l’imaginaire
Présentation du sujet

Le terme français « science-fiction » a pour origine le terme anglais «science fiction» qui est apparu pour la première fois en 1853 sous la plume de William Wilson dans un essai intitulé : A Little Earnest Book Upon A Great Old Subject. Cependant, Lucien de Samosate (v. 120–mort après 180) est considéré comme le plus ancien précurseur de lascience-fiction dans la littérature avec Histoire véritable. Au cinéma, Méliès est le chef de file de la science-fiction avec « Le voyage dans la Lune ». Ce genre littéraire et cinématographique envisage les conséquences des innovations scientifiques sur l’humanité. En effet, celles-ci sont souvent représentées dans certains films de science-fiction. Mais comment ce genre cinématographiquepermet-il de dénoncer les problèmes de la condition humaine ? C’est le sujet sur lequel nous avons réfléchi.
Il nous a semblé important d’organiser notre réflexion autour de quatre pôles majeurs :
I) Qu’est ce que l’Imaginaire ? Par opposition, qu’est-ce que le réel ?
II) Qu’est-ce que la science-fiction ?
III) Pourquoi l’Homme éprouve-t-il le besoin de s’éloigner de la réalité pour voir d’un œilextérieur les problèmes de la société ?
IV) La Science-fiction peut elle toujours avoir un but de réflexion ou se contente-t-elle seulement de divertir?

Problématique : En quoi le cinéma de science-fiction permet-il de dénoncer les problèmes de la Condition Humaine ?
I) Qu’est-ce que l’imaginaire ? Par opposition, qu’est-ce que le réel ?
-L’imaginaire désigne l’ensemble des productions del’esprit et de l’imagination, n’ayant pas de réalité, tout ce qui est fictif. Les produits de l’imaginaire ne sauraient exister sans nous et notre faculté à imaginer. Il peut être défini sommairement comme la fabrique des images, des représentations, des visions d’un individu ou d’un groupe, afin d’exprimer sa façon de concevoir au monde. Bien que la définition d’imaginaire puisse être très vaste,c’est un élément clé dans l’univers de la science fiction. En effet, celle-ci aborde des sujets de la condition humaine en faisant appel à notre imaginaire, nos craintes, nos visions du futur…
-Le réel désigne le caractère de ce qui existe ou à véritablement existé. Ce terme est pourtant difficile à définir et lors de discussions ou débats, sa notion a souvent été employée pour expliquerl’ « impossibilité d’expliquer ».
On distingue la réalité :
* de l'apparence et de l'illusion
* du possible
* du relatif

En philosophie, le réel est également lié à la notion d'être, à savoir qu'un être n’est que dans le réel.

-Ces deux termes de réel et d’imaginaire sont donc en opposition et ils permettent de définir et de trier par différents genres, par exemple, les films descience-fiction. Par définition, ces expressions sont contraires et correspondent à des éléments totalement différents. Ils peuvent cependant se réunir pour créer un univers fictif, dépassant la réalité, en reprenant pour exemple, la science-fiction, dans ce cas, ils s’opposent donc au rationalisme.

I) Qu’est-ce que la science-fiction ?
La science-fiction, telle qu’elle est qualifiée dans lesdictionnaires est un genre narratif littéraire ou cinématographique structuré par des hypothèses imaginant ce que pourrait être le futur et/ou les univers inconnus telles que les planètes éloignées, les mondes parallèles... En se basant sur des connaissances actuelles dans les domaines scientifiques, technologiques, ethnologiques… C’est une anticipation au devenir d’une population. Il se distingue ainsi dufantastique, genre qui inclut une dimension inexplicable, et de la fantasy, qui parle de mondes magiques. On associe souvent la science-fiction au fantastique. Il y a cependant une différence entre l'irrationnel et le surnaturel. L'irrationnel n'existe pas et n'existera jamais (Georg Wilhelm Friedrich Hegel a ainsi dit « tout ce qui est réel est rationnel »), en revanche le surnaturel...