La situation actuelle se l alcool cher les jeunes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1243 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1ère partie :
La situation actuelle.

a) Quelques chiffres
b) De nouvelles tendances
c) Les conséquences

La situation actuelle concernant l’alcoolisation des jeunes de 15 à 21 ans est pour le moins inquiètante. En effet, cette tranche de la population est de plus en plus exposée à ce phénomène d’alcoolisation et ce depuis une vingtaine d’années.
Cette premièrepartie fera l’office d’une introduction de notre exposé dans laquelle nous étudiront les chiffres liés à ce sujet ,les nouvelles tendances qui se sont développé ces dernieres années et les risques auxquelles s’exposent ses jeunes consommateurs.

a) Quelques chiffres

- En 2010, l’expérimentation d’alcool est déclarée par plus de 92% des jeunes de 17 ans ( hommes et femmes ) .
- Parmi eux, 12% avouent en consommer régulièrement et 1% a un usage quotidien.
- 56% des jeunes déclarent avoir déjà été ivres au cours de leurs vies, 46% d’entre eux au cours de l’années et presque 10% déclarent avoir été ivres au moins 10 fois lors de l’année.
Ces chiffres sont alarmants et montrent l’évolution du phénomène d’alcoolisation cher les jeunes .Une étude a montré que la consommationd’alcool stagne depuis quelques années, en revanche ce sont les ivresses qui ne cessent d’augmenter .

-En effet , les hospitalisations liées à l’ivresse cher les moins de 20 ans ont augmenter de 50% entre 2004 et 2010.
-Ces ivresses répétées concernaient 19.2% des jeunes en 2003 contre 29,4% en 2010 .

A 17 ans , l’alcool est la substance psycho active la plus consommée.

b) De nouvellestendances.

Les années 2000 ont vus naitre, cher les jeunes, le passage d’un usage de l’alcool jusqu’ici conviviale à un acool « défonce ». De nouveaux types d’alcoolisations se sont développés , le binge drinking et l’apero facebook font partie de ces nouvelles tendances qu’expérimentent les jeunes.

-Le binge drinking :

Répandu dans les pays anglo-saxons, le "binge drinking" est uneconsommation occasionnelle, excessive d’alcool qui n’a d’autres buts que l’ivresse. Depuis plusieurs mois, ce phénomène semble débarquer en France. Il concerne principalement les adolescents de 14 à 18 ans . Ce mode de consommation est en augmentation rapide et est considéré comme un véritable problème de santé publique. En France, seulement 2.3% des jeunes agés de 17 ans ont avoué avoir pratiquéle binge drinking.
Ce mode d’alcoolisation peut causer des complications graves : coma ethilique , traumatismes , troubles respiratoires…Il est considéré comme un indicateur des consommations à problème ou encore des futures dépendances.
D'autre part, la principale cause de dangerosité sociale de ce mode de consommation se situe au niveau des troubles du comportement qui lui sont associés.Au-delà des accidents,  les pertes de contrôle, les comportements impulsifs mais aussi les manipulations et violences physiques peuvent se révéler extrêmement dangereux pour les autres mais aussi pour soi. On peut évoquer aussi une baisse de vigilance vis-à-vis des risques sexuels qui peuvent entraîner des conséquences irréversibles comme les viols par exemple.
L’Académie de médecine propose dans sonrapport 15 recommandations à mettre en place pour lutter contre ce phénomène : le renforcement des mesures existantes, l’interdiction du sponsoring des soirées estudiantines par des marchands d’alcool, l’interdiction de l’alcool dans toutes les manifestations sportives et l’amélioration de l’éducation à la santé, qui pourrait débuter dès l’enseignement primaire.

-L’apero Facebook :

Cephénomène tres récent est directement issue d’un réseau social en pleine essort et qui compte plusieurs millions d’adhérents : Facebook. Sur ce réseau , le bouche à oreille se fait à grande vitesse et il est donc facile de transmettre une information rapidement à toute sa ville. C’est sur ce principe que ce sont appuyés les organisateurs de ces apéro qui peuvent rassembler jusqu’à 20 000 personnes...
tracking img