La situation economique de bresil

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1130 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
lRelation France-Brésil

Selon Eric Fayole, directeur d’Ubifrance à Sao Paulo, les français sont en train de découvrir que la première lettre de BRIC, c’est Brésil. 
Le Brésil est le 1er marché commercial de la France en Amérique Latine, la France est le 7ème
fournisseur du Brésil et son 14ème client.

1/ Evolution de la balance commerciale

Les ventes françaises au Brésil ontprogressé de 20.5% entre 2006 et 2007 principalement grâce à l’aéronautique, et 9% des entreprises françaises exportent.

Le graphique montre que les échanges avec la France ont considérablement évolué depuis 2004. Pour autant, la balance commerciale entre la France et le Brésil et négative de 427 millions d’euros. Ceci s’explique par une plus grande importance des importations. Pour équilibrercette dernière, il faudrait plus d’exportations.

2/Les investissements au Brésil
Les français investissent de plus en plus au Brésil, car il démontre ses capacités et une réussite exceptionnelle par son taux de croissance. Les IDE provenant de la France pour le Brésil ont augmenté de 62% par rapport à 2006.De par ses investissements qui représentent 1.233 milliard USD, la France estle 6ème investisseur au Brésil, soit 3.6% du total des IDE.

3/Pourquoi cette nouvelle venue ?

Les atouts du Brésil selon monsieur Jeantet sont indéniables. Le pouvoir d’achat de la population a augmenté grâce aux réformes réalisées par le gouvernement. Le Brésil est désormais stable politiquement mais aussi économiquement, favorisant l’arrivée des IDE du monde entier. Lapopulation a désormais accès au crédit de consommation (dans ce pays tout s’achète à crédit, de la paire de chaussures à la bouteille de vin). Le gouvernement cherche a attirer les pays par de nombreux projet afin de répondre à une demande qui ne cesse d’augmenter.
Le Brésil compte 190 millions d’habitants, représentent 51% du PIB de l’Amérique Latine soit 1 420 milliards de dollars en 2009.Par son lourd passé économique et politique, les entreprises étrangères n’investissaient pas dans le marché brésilien. Aujourd’hui, la tendance s’est inversée, car le Brésil séduit par à son taux de croissance, sa démographie, ainsi que son IDH. C’est grâce à tous ces éléments que le Brésil attire les investisseurs dans le monde et en particulier les français.
On recense 35 groupes au cac40. LeBrésil est ainsi devenu le marché le plus important de toute l’Amérique latine pour la France. Les exportations françaises ont progressées de 13 % entre 2007 et 2008.
De par sa nature similaire de la culture européenne, le monde des affaires brésilien est plus facile à analyser que celui de la Chine ou l’Inde.
Si nos entreprises, surtout les grands groupess’installent au Brésil cela est dû en parti à l’absence des barrières douanières, facilitant leur implantation mais aussi par les résultats des chiffres d’affaires réalisés.
Ce qu’il faut désormais c’est inciter les PME à investir dans ce pays, mais elles sont encore peu nombreuses à vouloir prendre ce risque financièrement.
Grâce à deux événements mondiaux, la Coupe du Monde2014 et les Jeux Olympiques 2016, le Brésil et la France espèrent d’énormes retombées économiques pour ce pays émergent, mais qu’ils conforteront les projets en cours ainsi que la venue de nombreux investisseurs.

Le Brésil et le Monde

Le Brésil s’ouvre au commerce mondial. Avec les ressources naturelles dont regorge le pays, il ne lui est pas difficile de réaliser deséchanges dans le monde. Le pays est connu surtout pour le secteur agricole mais il dispose d’autres ressources aussi importantes dans d’autres secteurs, permettant des échanges avec certains pays.


1/Les importations
Les importations brésiliennes ont augmenté de 44% en totalité pour la zone de l’Asie. Le Brésil importe des produits comme les biens de consommation, intermédiaires et...
tracking img