La societe la nation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1271 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I. Autour du mot: la société, la nation. 
- Une société, ensemble d'individus qui travaillent et échangent, a besoin de stabilité et donc d'institutions qui ordonnent les "mouvements", en disant le droit, et qui assurent l'administration selon le droit: autant dire que société et état tendent à être articulés comme le contenu, la société, à la forme, l'État.
- La nation (de nascere = naître),comme ensemble d'individus nés dans un même pays, se distingue de l'Etat comme la nature se distingue de la culture, comme l'existence se distingue de l'essence. Pourtant, de même qu'il n'y a pas d'existence sans essence, il n'y a pas de nation sans d'État: la nation est terreau ou milieu sans lequel, il manquerait à l'Etat ce qui le "cimente", la force du sentiment national qui, en le parcourant,l'unifie et le fait vivre.
- Nation, société, Etat pour être distincts n'en sont pas moins en étroite relation, un peu comme l'âme et le corps, au point que, sans l'Etat, nation et société disparaissent dans le chaos de la guerre civile.
  II. La notion: le parcours. 
- Par essence, l'État est un système qui se tient debout (stare) face aux changements, et qui domine une communauté déjà enpartie unifiée par le travail et le sentiment national.
- C'est un système d'institutions organisées en vue de l'action propre à assurer le bien commun, ce qui implique que la loi juste sera celle qui vise le bien commun: comprenons que les éléments du système vont alors s'articuler en fonction de leur rapport à la loi: comme être de raison, la loi ne peut être que pour tous (égalité) et par tous(liberté comme autonomie): elle présente une alternative à la violence des lois de la nature: elle est le fruit de la concertation, la conversation substituée à la violence.
- L'Etat est un système d'institutions solidaires déduit (sorti de) de la double universalité de la loi qui institue l'égalité et la liberté, donnant ainsi la souveraineté au peuple, ensemble des citoyens, ou corps électoral quichoisit, par élection, le parlement.
- Le parlement, qui émane de tous, vote (ou se propose à lui-même) des lois que le gouvernement lui propose.
L'administration applique les lois par la justice, les diverses forces de police...
Enfin, deux organismes veillent à la conformité des lois.
• Ont-elles la double universalité (pour tous, par tous)?
• Respectent-elles la constitution,sorte de loi fondamentale qui organise la hiérarchie de l'État et garantit les droits des personnes?
Il s'agit du Conseil d'État et du Conseil Constitutionnel.
- Il apparaît clairement que sans un tel système démocratique, les maîtres prolifèreraient et que ni l'égalité, ni la liberté, ni le respect des personnes ne pourraient exister. Toute critique de l'État revient donc à le confondre avecdes simulacres d'états qui n'ont rien à voir avec lui. Mais l'État, garant de l'État de Droit est en réalité la condition nécessaire de la vie et du respect des personnes.
- C'est que l'État a pour rôle de rappeler les valeurs essentielles de justice, égalité, liberté et de sécurité sans laquelle liberté et égalité ne sont plus que des ombres.
- C'est l'État qui présente et explique lesproblèmes de l'époque, propose des solutions dont il assurera la mise en œuvre en orientant et en dynamisant les efforts des citoyens. L'Etat n'est pas un "monstre froid" mais un ensemble de personnes qui agissent et sont contrôlées par la communauté qui, en démocratie, a toujours le dernier mot.
- C'est dire que l'État a la lourde tâche:
• d'assurer la survie de tous chaque fois que des ennemisextérieurs ou intérieurs menacent.
• de préserver les personnes contre les processus économiques aliénants
• de suivre, d'encourager, et de surveiller l'évolution des techniques.
Il a aussi le rôle ingrat de résister aux groupes de pressions et de contraindre ceux qui ne renoncent pas à la violence physique ou morale.
• Le but de l'État, sa finalité, est de garantir à chacun...
tracking img