La societe peut elle vivre sans religion?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1012 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Mon plan est en trois parties

1- opium et pilier de la société , difficile de s’ en passer

Toutes les civilisations depuis cro magnon ont eu une religion preuve que c est une dimension essentielle de la vie humaine même si individuellement personne n’est oblige d être religieux .
L’homme cherche et a toujours cherché son origine , le comment plutôt que le pourquoile préoccupe . Fasciné par la science il se heurte aux questions d ordre métaphysique .S’il ne détient pas la vérité qui la détient ? Quel est le pilier de l’ humanité , ? qui est Dieu ? La réponse à la question est apportée a l’homme par la religion , Celle-ci calme son angoisse ,lui apporte un sentiment de paix. Suffirait- elle comme réponse à la question de son origine ?.Par son besoin dedonner ’ un sens à son l’existence et que le sens que lui apporte la religion est intéressant ,qu’il y réfléchit régulièrement ,par le besoin d être reconnu et aimer ,d avoir un être transcendant qui solutionne ses maux qui l épaule qui l écoute le console lui pardonne quoi qu’ il fasse et l aime. la religion donnerai donc au croyant le sentiment privilégié qui le rassure et dont il ne peut sepasser. Sa foi est le ciment qui va le relier aux autres hommes qui va renforcer son appartenance a la société a un groupe
De plus cet être suprême ,ce dieu qui est amour qui l’aide dans l adversité , lui
promet une vie meilleure après la mort ,mort qui est le centre principal de son angoisse car pour lui elle signifie souffrance .D’ après Karl Marx la religion est l opium du peuple elleapparaît bien comme une drogue elle l endort le rend docile il ne répond plus de lui-même Le phénomène religieux apparaît donc comme rassurant pour l homme il semble être la réponse qu’ il attend. Il serait donc bien difficile de s en passer . Pour Karl Marx la religion devient nécessite pour autant que la société a besoin de mensonge et d illusion pour se rassurer. Pour Freud c’ est uneillusion rassurante ,elle endort les hommes ,ils deviennent incapables de faire face à la réalité sans s’y référer

2-Transition aspects pervers

Malgré cette nécessité l’histoire nous montre que vivre sans religion a été l objectif de quelques hommes.
La religion n’a t elle que des effets positifs pour la société  ? Comme toute chose efficace n’ est elle passans risque ?ne présente t elle pas des aspects pervers ? N’est elle pas un frein et un danger à la civilisation par ses interdits et ses obligations ?
En effet toute religion pratiquée a la lettre devient un risque pour le modernisme et le réalisme elle entraine l obscurantisme le conservatisme le sexisme , refuse aux femmes toute prise de responsabilités ,elle enferme dans unedoctrine que l on doit suivre aveuglément N’est elle pas un risque pour la santé lorsque elle dénie les vaccins, les transfusions, les visites médicales par le sexe opposé ,la contraception et les préservatifs. N’est elle pas aussi un risque lorsque par excès elle est suivi aveuglément ?elle pousse alors à l intolérance qui entraine la persécution et devient cause de fanatisme N’est elle pas unrisque pour la paix lorsque devant le refus de croyance elle serige en justicier et veut forcer les gens à croire au même Dieu ? Que penser des guerres de religion où les hommes se font la guerre et tue au nom de Dieu  ?
Nietze voit la religion comme une illusion morbide , elle enferme les hommes dans leur ignorance et leur fait voir ce qu’ils espèrent ,rien de plus.3-L abandon est il sans risque ?

La religion apporte t elle vraiment une réponse à l’angoisse de l humanité ? Ne serait-il pas préférable que les hommes affrontent la réalité sans le secours de la religion ? cela est il possible ?mais en droit est il certain qu’une societé puisse vivre sans religion ?
Aujourd’hui la science et la technique sont en mesure d’assurer à...
tracking img