La sociologie des organisations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4277 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]
La sociologie des organisations est une science sociale qui étudie des entités particulières nommées organisations, et qui applique les méthodes sociologiques à l'étude de ces entités. En étudiant le phénomène organisationnel. Elle soulève certaines problématiques récurrentes, qui sont souvent liées aux tensions qui affectent les organisations. Elles ont donné lieu à différents thèmesd'études. Par exemple :
- La cohésion. Les études s'inscrivant dans cette thématique s'efforcent de comprendre comment les organisations parviennent à maintenir leur structure et leur identité, malgré les tensions internes et externes qu'elles subissent.
- L'étude de la structure formelle et informelle. Nombre d'études ont cherché à clarifier les liens entre la structure formelle et lesrelations sociales informelles au sein des organisations.
- L'adaptation. Comment les organisations gèrent-elles l'innovation et comment l'intègrent-elles pour s'adapter à leur environnement technique et social ?
Certaines études tentent de comprendre comment et pourquoi la structure formelle évolue, à travers les processus qui gouvernent la création et la modification des règles. D'autress'intéressent à l'intégration des innovations techniques dans les organisations. D'autres enfin, se focalisent sur les changements culturels.
Parmi les approches sociopolitiques qui ont marqué la sociologie des organisations c’est l’approche intitulé théorie de l'acteur stratégique, élaborée par Michel Crozier et Erhard Freiberg, qui suppose qu'il n'est pas possible de considérer que le jeu des acteursn'est déterminé que par la cohérence du système ou par les contraintes environnementales. On doit chercher en priorité à comprendre comment se construisent les actions collectives à partir de comportements et d'intérêts individuels parfois contradictoires entre eux. Donc, au lieu de relier la structure organisationnelle à un ensemble de facteurs externes, cette théorie l'appréhende comme unconstruit humain, rejoignant en cela une démarche qui situe les déterminants causals comme allant principalement de l'individu vers la structure (l'individualisme méthodologique) et non de la structure vers l'individu (structuralisme).
Afin de mettre le point sur la contribution des ces deux auteurs on procédera par une présentation du centre de sociologie des organisations qui était à l’origine d’unnombre remarquable de travaux, qui sera poursuivie par une analyse des nouveaux concepts introduits pour l’analyse de l’organisation, en s’appuyant sur le livre : l’acteur et le système écris, tout en passant par la biographie des deux auteurs.

[pic]

Fondé par Michel Crozier en 1965 comme groupe de recherche associé au CNRS, le Centre de Sociologie des Organisations a été transformé enlaboratoire de recherche en 1976, ce qui fait de lui une des plus anciennes unités propres du CNRS en sociologie. Il comprend actuellement une dizaine de chercheurs du CNRS et quatre personnels techniques et administratifs.
Il a été à l'origine d'un courant de recherches empiriques sur le fonctionnement des organisations et sur les dynamiques institutionnelles dans les secteurs public et privé, courantqu'il a grandement contribué à acclimater et à développer en France. Il est d'autre part depuis 1976 le principal laboratoire d'accueil du DEA de Sociologie de l'IEP de Paris avec lequel il fonctionne en étroite symbiose. A ce titre, il comprend un important programme doctoral auquel participe actuellement une bonne vingtaine de doctorants français et étrangers.
La réflexion théorique à partirdes travaux de recherche menés au sein du Centre s'est progressivement structurée autour de l'affirmation de la notion d'organisation - au sens de structuration des rapports humains dans l'action - comme un niveau d'analyse autonome transcendant les domaines et secteurs d'activités tels l'industrie, l'administration publique, la justice, l'éducation, l'action politique, etc. Notamment à...
tracking img