La souffrance au travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1068 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La souffrance au travail : Développement personnel et professionnel

« La souffrance au travail », est aujourd’hui un thème au cœur de l’actualité mis en avant par les médias. En effet un bon nombre de reportages sont consacrés à ses salariés à bout, à ses entreprises dont le nombre de suicide des salariés ne cesse d’augmenter mais dont les responsabilités ne sont point acceptées.
Dans lemonde du travail, on distingue 4 situations à l’origine du trouble des salariés ; Le harcèlement (moral et sexuel), la violence, les addictions (à la drogue, au tabac…), et le stress. C’est sur ce dernier point que nous allons nous concentré pour cette étude. Le stress étant la cause principale de souffrance en entreprise diagnostiqué par les psychologues, il nous semble primordial d’identifier lesfacteurs de stress ayant des conséquences sur la santé mentale des employés, pour enfin analyser les moyens de régulations et de préventions du mal être des salariés.
Cette analyse aura donc pour objectif de comprendre comment la reconnaissance, du mal être au travail, pourra améliorer la situation de la France, face à la croissance des dépressions des salariés ? En effet, selon l’OMS(organisation mondiale de la santé) la France est le 3ème pays mondial « où les dépressions au travail sont les plus nombreuses ».

I. Le stress, source de souffrance au travail

Ce phénomène s’est amplifié depuis une trentaine d’années. En effet «les profondes mutations » du marché « marquées par des logiques financières à court terme » (Bernard Gbézo, Marie Josée Gava 2009 prévenir le harcèlementmoral et la souffrance au travail, chapitre 1), on contribué à l’intensification des efforts (objectifs plus important) à fournir et réduit les relations entre les employés.

Définition du stress
Le stress, est définit selon Hans Selye (1936) comme « la réponse non spécifique de l’organisme à toute demande qui lui est faite » ce dernier se décompose en 3 étapes :
* « phase d’alarme »,réaction défensive face à la « première surprise ».
* « phase de résistance », tentative d’adaptation du salarié pour atteindre les objectifs.
* « Phase d’épuisement », les moyens mis en œuvre par le salarié dépasse sa capacité.
Selon, l’Agence Européenne pour la santé, « un état de stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui imposeson environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face ».
Origine du stress
Ainsi de nombreux facteurs sont à l’origine du stress au travail, notamment:
* Les facteurs spécifiques au métier (surcharges, travail sans intérêt, salaires faibles, objectifs difficiles à atteindre)
* L’environnement de travail
* L’Organisation de travail
* LeChangement de lieu de travail
* Les Relations avec la direction ou les autres employés
Conséquence du stress
De plus, une pression trop grande, un manque de contrôle dans les tâches à effectuer, une organisation et une communication de mauvaises qualités et enfin un environnement de travail sans véritable système d'entre-aide conduisent le personnel à un état d’anxiété réduisant les gains deproductivité, et entraînant une baisse de la qualité de travail. Les symptômes se manifestant par des :
* Absentéisme
* Plaintes
* Accidents de travail
* Arrêt maladie
* Baisse de la production
Ainsi le stress engendre également des répercussions négatives sur les résultats de l’entreprise aussi bien sur l’aspect financier que pour son image.
Pour éviter cette situation, lesentreprises on tout intérêt à mettre en place des actions pour prévenir les risques et/ ou améliorer la situation en augmenter le bien être de ses salariés.

II. Moyens de régulations et de préventions du stress.

Le mal être des salariés représente une perte importante d’argent, selon l’INRS ce montant est compris entre 830 millions et 1 milliard et 656 millions d’euros en France....
tracking img