La souveraineté

Pages: 27 (6646 mots) Publié le: 31 octobre 2009
Bodin : la souveraineté saisie par ses marques.

Thomas Berns
Chargé de Recherches au FNRS
Centre de Philosophie du Droit de l’Université Libre de Bruxelles.

La définition de la souveraineté par Jean Bodin subsiste comme un moment philosophique à part entière, étant donné qu’elle présente une surprenante fusion entre l’acte philosophique, à savoir la stratégie définitoire développée, etson résultat, c’est-à-dire la souveraineté définie. Le fait que Bodin soit considéré comme l’auteur de la première théorie de la souveraineté (et que cela ne soit pas vrai historiquement, n’a finalement pas beaucoup d’importance, dans la mesure où elle a effectivement produit cet effet), qu’on puisse en quelque sorte faire de lui l’inventeur de l’idée de souveraineté au point que tout ce qu’il y ade souverain dans la philosophie politique moderne lui soit redevable, nous pousse à prendre au sérieux la mise en place elle-même de cette théorie de la souveraineté.

1) La démarche définitoire.

Dans les Six livres de la république[1], Bodin veut affronter les « mystères de la Philosophie Politique », qui supposent la « cognoissance des loix et […] du droit public », et qu’on a« prophané[s] » en préférant laisser de côté cette connaissance « pour le profit qu’on tire du particulier » (Rép., préface, p.11). Nous savons comment il établit sa démarche, depuis les premières lignes du premier livre : il met la définition (« République est un droit gouvernement de plusieurs mesnages, et de ce qui leur est commun, avec puissance souveraine » ) « en premier lieu », parce qu’elle nous donne« la fin principale » de la république. Il faut ensuite déduire « par le menu les parties de la definition », qui a été « posee » (Rép., livre I, chap. 1, p.27). C’est l’objet du livre I. Je n’en approcherai que la question de la souveraineté (laissant donc de côté les questions du « droit gouvernement de plusieurs mesnages»)[2], pour me concentrer sur cet acte définitoire de la souveraineté. Mon butest en effet de questionner un lien étroit, et possiblement trivial, qui unirait l’acte définitoire et son objet, pour montrer dans quelle mesure la stratégie que suppose cet acte définitoire est essentielle à la souveraineté dont elle permet, alors même –tel est le coup de force de Bodin- que cette stratégie définitoire vise à son propre effacement de manière à laisser subsister la souverainetédéfinie comme une évidence, et la loi comme sa propriété essentielle.

Même s’il s’agit pour Bodin de s’opposer précisément à la définition aristotélicienne de la république en adjoignant à la visée de l’intérêt général et du bien vivre (Politique I, 7, ou III, 4 par exemple), la condition de la souveraineté (cfr. la définition de la souveraineté citée ci-dessous), il suit avec beaucoup de rigueurles techniques définitoires aristotéliciennes, présentées dans les Topiques, et communément appliquées par la pensée scolastique : définition par genre et différence, définition par le propre… Nous verrons toutefois que les quelques infléchissements que Bodin fait subir à cette technique aristotélicienne de la définition sont particulièrement utiles à la question de la souveraineté.

Entronsdirectement dans le chapitre 8 dans lequel Bodin expose la définition de la souveraineté, pour en rappeler les éléments en jeu : Bodin commence le chapitre par une définition: «la souveraineté est la puissance absoluë et perpetuelle d’une Republique » . L’objet de ce chapitre 8 est de « former » cette définition, « par ce qu’il n’y a ni jurisconsulte, ni philosophe politique, qui l’ait definie »(alors que c’est le « point principal, et le plus necessaire d’estre entendu au traitté de la Republique »). Le chapitre s’élabore ensuite en opposant la perpétuité de la souveraineté à l’idée que le prince puisse n’en être que « depositaire » (p .179), et en opposant son caractère absolu à toute possibilité de partage.

La définition de la république et celle de la souveraineté se...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La souveraineté
  • Souveraineté
  • La souveraineté
  • souveraineté
  • Souveraineté
  • Souveraineté
  • souveraineté
  • Souveraineté

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !